EXCLUSION DE 4 ÉTUDIANTS : LA CESL PRÉPARE LA RIPOSTE

news-details
UGB

Que mijote la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) ? Ses membres ont convoqué un point de presse, aujourd’hui mercredi, 7 août, au tour de l’œuf, selon un communiqué parvenu à emedia.sn. Dans lequel Aboubacry Sall, le président de séance, et ses camarades, veulent « poser des actes allant dans le sens de rétablir l’étudiant dans son droit le plus absolu ».

La sentence est tombée en début août. Quatre (4) étudiants dont deux (2) délégués de l’UFR Crac (Communication, religion, art et culture), un (1) délégué de l’UFR S2ata et un autre de l’UFR de commission sociale, par ailleurs membres de la CESL, ont été exclus par le Conseil de discipline, suite aux actes de vandalisme perpétrés dans le bureau du Recteur, Ousmane Thiaré.

« Ces événements sont les conséquences directes de la négligence manifeste de l’autorité face à la précarité notoire qui sévissait au sein du campus à savoir la promiscuité dans les chambres, le non-paiement des bourses, le dossier du martyr Mouhamadou Fallou Sène, l’absence de Wifi pour la recherche, les ruptures et mauvaises prestations dans les restaurants universitaires, les eaux usées qui se déversaient partout dans nos chambres et restaurants entre autres problèmes », réplique la CESL. Laquelle se présentant comme « une structure réfléchie et fidèle à sa démarche, compte parcourir toutes les voies légales qui lui sont offertes pour faire revenir la commission à de meilleurs sentiments ».
Et précise « qu’elle reste opiniâtre face aux besoins des étudiants et qu’elle demeure imperturbable face à cet acharnement dont elle fait l’objet, l’intérêt de l’étudiant reste le seul baromètre à l’aune duquel elle mesure son degré d’engagement. »

Vous pouvez réagir à cet article