EXHUMATION DE BAYE KATIM TOURÉ : DOSSIER CLASSÉ, LIBERTÉ POUR TOUS

news-details
JUSTICE

À la fin de leur garde-à-vue, sept des treize personnes qui s’étaient opposées à l’exhumation d’un corps au domicile du marabout Serigne Moustapha Sy, à Tivaouane, ont été déférées ce mardi, 8 juin. Elles sont présentement devant le Procureur de Thiès, rapporte notre correspondant dans la cité du rail.

Après trois retours de parquet, les sept personnes arrêtées dans le cadre de l’affaire de l’exhumation du corps de Baye Katim Touré à Tivaouane, ont finalement été libérés. L’affaire a été classée sans suite par le procureur de Thiès.

Pour rappel, jeudi 3 juin 2021, vers minuit, des éléments de la gendarmerie ont fait une descente pour exhumer un corps dans le cadre d’une enquête commanditée par le procureur. Sur place, les hommes en bleu se sont opposés à de jeunes disciples moustarchidines. Au bout des accrochages, une dizaine de personnes a été interpellée et remise à la section thiessoise de la Brigade de recherches. Sept parmi elles avaient été déférées et font face au procureur ce mardi.

Alerté par la présence d’une tombe sur terrain qui faisait l’objet de contestation, un détachement de la Gendarmerie a déterré le corps tard dans la nuit du 3 au 4 juin, sur ordre du Procureur, pour élucider l’affaire. Finalement, il a été retenu que le terrain en question appartient bien au guide des moustarchidines qui a présenté les documents prouvant qu’il dispose d’un titre foncier sur le site.

Selon des informations obtenues par Emedia.sn, la tombe en question est celle d’un vieux notable tidiane, du nom de Katim Touré, plus connu sous le nom Baye Katim. Âgé de près de 100 ans, il était bien connu au sein du guide des Moustarchidines.

L’autopsie faite sur la dépouille a conclu à une mort naturelle et le corps avait été rendu pour une nouvelle inhumation, tandis que le terrain sur lequel il avait été enterré et qui ferait l’objet, appartiendrait bien à Serigne Moustapha Sy, qui en détient un titre foncier.

Vous pouvez réagir à cet article