EXPULSÉS DU CENTRE D’ACCUEIL AU MAROC, 81 MIGRANTS SÉNÉGALAIS LANCENT UN SIGNAL DE DÉTRESSE

news-details
EMIGRATION

Au nombre de 81, des candidats sénégalais à l’émigration clandestine avaient pris départ le 24 juillet dernier, sur les côtes Saint-Louisiennes. Ils ont été interpellés le 2 août dernier, avant d’être expulsés du centre d’accueil où ils étaient hébergés. C’est dans ces conditions que Massamba Hann et ses camarades sollicitent l’aide des autorités sénégalaises pour leur retour au bercail.

"Nous sommes arrivés le 2 (août) au Maroc. Une fois sur place, on nous a conduits dans un centre à Tarla. Au départ, on nous donnait à boire et à manger.

Malheureusement, parmi nous, il y a eu des blessés. Je signale qu’ils n’ont reçu aucun soin. Un jour, les autorités locales nous ont demandés d’évacuer les lieux. Chose que nous avons refusée dans un premier temps. Ils ont arrêté l’aide qu’ils nous apportaient. Finalement, nous sommes partis du centre d’accueil", raconte leur porte-parole d’une voix essoufflée, sur Radio Sénégal.

"Nous pensions trouver un avenir meilleur. C’est pourquoi, nous avons décidé de partir", se justifie, par ailleurs, Hann. Selon le directeur général des Sénégalais de l’extérieur, le Consul du Sénégal au Maroc était à leur chevet hier jusque tard dans la nuit, et les autorités sénégalaises travaillent à leur rapatriement.

Vous pouvez réagir à cet article