IBOU SY, L’ANCIEN GARDIEN DE BUT DES U20, RECHERCHE DÉSESPÉRÉMENT UN CLUB

news-details
ANNONCE SUR TWITTER

En fin de contrat, Ibou Sy recherche activement un nouveau club pour lancer une carrière qui a stagné après des débuts prometteurs. L’ancien gardien de but de l’Equipe nationale U20 , finaliste de la CAN U20 et demi-finaliste de la Coupe du monde U 20 en 2015, n’est plus sous contrat depuis le 30 juin dernier et a lancé une alerte sur Twitter en publiant son CV. 

En attendant que des dirigeants de clubs ou des agents se signalent, plusieurs supporters, notamment de l’OM se sont manifesté sous le tweet pour lui exprimer leur solidarité. C’est hier, à la veille de son 24e anniversaire (il est né le 13 août 1995) qu’il a ainsi postulé pour des clubs de Ligue 1, Ligue 2 ou National (les trois premières divisions du football français) ou encore l’Eurodevisie (championnat néerlandais).

Passé par le centre de formation de l’Olympique de Marseille où il a fait ses classes entre 16 ans et 19 ans, avec quelques incursions dans l’équipe professionnelle. Depuis, il s’est perdu en chemin, entre l’équipe CFA de Lorient et les 4e et 5e divisions françaises sous les couleurs du FC Vannes.

Plusieurs de ses ex-coéquipiers aujourd’hui en Équipe nationale A

Ibrahima Sy, dit Ibou, a fait partie de l’aventure des "Lionceaux" finalistes de la CAN U 20 en 2015, avec les Seydou Sy (gardien de but, AS Monaco), Mamadou Loum Ndiaye (Fc Porto), Moussa Wagué (Fc Barcelone) Pape Abou Cissé (Olympiakos), et autres Sidy Sarr (Nîmes), devenus internationaux A et/ou pensionnaires de clubs de renom en Europe.

D’abord remplaçant au début de la CAN U 20, il a fini par prendre la place de numéro 1 dans les cages avant de se révéler au grand public lors du tournoi majeur suivant : la Coupe du monde U 20, en Nouvelle-Zélande où le Sénégal avait réussi un brillant parcours, se hissant en demi-finale de la compétition, sous la direction de l’entraîneur Joseph Koto. Une compétition lors de laquelle le jeune natif de Reubeuss avait été brillant, devenant une nouvelle coqueluche du public, qui le voyait déjà gravir les échelons pour intégrer à terme la sélection A.

Vous pouvez réagir à cet article