image

FACE-À-FACE ENTRE ADJI SARR ET SA PATRONNE, CE MATIN

image

Ça risque de chauffer ce matin entre la patronne de Sweet-Beauty Ndèye Khady Ndiaye et Adji Sarr qui seront confrontées dans le bureau du Doyen des juges. Retour sur leurs différentes déclarations à la gendarmerie.

Ndèye Khady Ndiaye et son ex-employée à Sweet Beauty, Adji Sarr, qui accuse Ousmane Sonko de viol, seront devant le juge du premier cabinet ce matin. Le face-à-face aura lieu à 10 heures. Une confrontation très attendue et qui permettra au Doyen des juges d’instruction, Oumar Maham Diallo, d’écouter leurs deux versions. Il faut à ce propos rappeler que Adji Sarr et Ndèye Khady Ndiaye avaient servi une version différente des faits, lors de leurs dépositions devant les gendarmes de la Section de Recherches. Vont-elles maintenir leurs versions, leurs stratégies ? En tous les cas, cette confrontation sera très déterminante pour la suite de cette affaire qui traîne depuis février 2021, mais aussi pour l’audition prochaine de Ousmane Sonko.

Ndèye Khady Ndiaye : « Adji Sarr m’a dit qu’elle rentrait chez elle car elle était enceinte »

Placée sous contrôle judiciaire pour complicité, Ndèye Khady Ndiaye avait été entendue récemment dans le fond. On se rappelle que lorsque les gendarmes lui ont demandé si elle avait envoyé un message à Adji Sarr pour lui dire qu’Ousmane Sonko était à la porte d’entrée de l’institut, elle avait avoué l’avoir fait, mais s’était vite ressaisie en soutenant que ce n’était pas en réalité, pour Sonko. Selon elle, ce dernier est venu plutôt le lendemain, mardi, alors que ce jour, elle ne se sentait pas bien. « Il est venu vers 22h et c’est même mon mari qui m’a avisé. J’ai appelé Adji Sarr pour en avoir la certitude.

Elle a confirmé sa présence. Et lorsque je lui ai demandé quel genre de service voulait Sonko, elle m’a rétorqué un massage à quatre mains », avait-elle déclaré. La patronne de Sweet Beauty de poursuivre qu’après le départ de Sonko, Adji Sarr s’est précipitée pour lui dire qu’elle rentrait aussi chez elle, parce qu’elle était enceinte. « Elle m’a dit que c’est un Djakarta qui devait la conduire, mais mon mari m’a dit que c’est un véhicule noir qui l’attendait », avait-elle soutenu lors de leur confrontation à l’enquête préliminaire. Toutes choses qui font d’ailleurs que le mari de Ndèye Khady Ndiaye a été entendu dernièrement par le juge, à titre de témoin.

Adji Sarr : « Après le viol, je voulais aller à l’hôpital pour faire un prélèvement vaginal »

Et lorsque les gendarmes avaient demandé à Adji Sarr, si elle confirmait les déclarations de Ndèye Khady Ndiaye, elle s’est limitée à dire qu’elle est effectivement sortie à bord d’un véhicule, mais pour aller à l’hôpital et faire un prélèvement vaginal. « Je voulais avoir des preuves contre Ousmane Sonko qui m’a violée et éjaculé à l’intérieur », avait dit Adji Sarr dans le Pv. Alors, les enquêteurs la relance sur les raisons pour lesquelles elle avait menti à sa patronne. Adji Sarr a rétorque : « Je ne voulais pas qu’elle doute de moi, parce qu’elle pourrait penser que je pratique des massages à domicile avec certains clients, vu l’heure ». Sur l’arme de Ousmane Sonko dont a fait état Adji Sarr, la patronne de Sweet Beauty a expliqué qu’elle a eu à livrer des séances de massage pour Sonko à deux reprises, mais à aucun moment, elle ne l’a vu avec une arme. Mais Adji Sarr a été catégorique sur ce point : « Sonko détient deux armes et m’a menacée avec pour me contraindre à faire l’amour avec lui ».

Ndèye Anna NDIAYE

14 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article