FADI EL ABDALLAH, PORTE-PAROLE CPI : « LA DÉCISION DE L’ACQUITTEMENT PEUT FAIRE L’OBJET D’UN APPEL »

news-details
ACQUITTEMENT GBAGBO ET BLÉ GOUDÉ

Joint par iRadio, Fadi El Abdallah, porte-parole de la Cour pénale internationale (CPI) apporte des précisions suite à la décision de la Cour intervenue ce matin, mardi 15 janvier, d’acquitter et d’ordonner la libération immédiate de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et Charles Blé Goudé, l’ex-leader des Jeunes Patriotes.

Les décisions de la CPI sont-elles susceptibles de recours ? « Oui », répond le porte-parole de la CPI, expliquant que « la chambre de première instance a acquitté Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ordonnant donc leur mise en liberté. Mais la décision de l’acquittement peut faire l’objet d’un appel par le bureau du procureur une fois que la décision motivée sera déposée par écrit, en temps voulu. »

Et, « la question de la mise en liberté également le bureau du procureur peut demander à la chambre, pour des raisons exceptionnelles, de maintenir Laurent Gbagbo et Blé Goudé en détention. » C’est pour cette raison, renseigne Fadi El Abdallah, qu’il y aura une audience demain à 10 heures locales, pendant laquelle la chambre de première instance va entendre les parties et les participants sur la question de leur mise en liberté.

Vous pouvez réagir à cet article