image

FATOU SOW SARR FUSTIGE UN DÉFERLEMENT DE "MACHISME"

image

Outre l’exemple de la maire sortante de Dakar, Soham Wardini, la présidente du Caucus des femmes leaders, Fatou Sow Sarr, a déploré le sort réservé à une autre candidate à la candidature. "Sophie Faye, dit-elle, investie à Pikine Ouest, et qui, à la dernière minute, a été dégommée." "C’est-à-dire, a-t-elle dénoncé-t-elle, devant le Jury du dimanche (JDD), un machisme des hommes pendant ces investitures."

Si ce n’est pas le machisme, a appuyé la féministe, "les hommes choisissent des femmes médiocres pour pouvoir perpétuer leur domination sur les femmes."

En revanche, a-t-elle souligné, "je suis heureuse de voir que certaines sont capables de porter la riposte à la hauteur des coups que les hommes sont en train" de leur donner." "Nous soutenons les femmes qui font la preuve de leurs capacités", a-t-elle martelé. Poursuivant, elle s’est appuyée sur une étude du FMI, selon laquelle la corruption diminue à hauteur de 33%, à chaque fois que les femmes gèrent.

"Aujourd’hui, les hommes se battent pour être à la tête des collectivités locales. Mais, c’est pour détourner des fonds. Tous les scandales que vous avez entendus dans ce pays, au niveau des collectivités locales, ça vient des hommes. Les meilleurs profils se trouvent chez les femmes. C’est leur mode de socialisation qui leur interdit de poser certains actes qui vont à l’encontre de la communauté, a défendu la sociologue.

Dié BA
Photo : Abdoulaye SYLLA

7 novembre 2021