FATOUMATA NDIAYE OBTIENT GAIN DE CAUSE

news-details
Menaces de mort et injures

Mamadou Sarr, traîné en justice par l’ancienne coordinatrice du mouvement ’’Fouta Tampi", a été reconnu coupable et condamné à six mois assorti du sursis. L’étudiant à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), poursuivi pour menaces de mort et injures, a d’ailleurs plaidé coupable. "Je reconnais avoir tort mais je parlais sous le coup de la colère. Car elle a tenu des propos injurieux à mon endroit et j’ai répliqué. J’ai parlé avec le cœur mais, je n’ai jamais eu l’intention d’exécuter mes menaces. Elle m’a dit que si nous étions en face, c’est elle qui porterait le pantalon. J’ai répliqué en la menaçant", a avoué le mis en cause. Avant de faire son mea culpa : "je regrette ce qui s’est passé. Je lui ai présenté mes excuses à la DIC (Division des investigations criminelles), je les réitère ici. Et une fois libre, j’irai chez elle".

Son avocat, Me Seyba Danfakha, a sollicité la clémence du juge et la compréhension du Tribunal tout en reconnaissant que son client a dérapé. "Nous sommes dans un contexte politique, certes, mais cela n’explique pas un écart de langage. Il a honte et c’est au Tribunal de lui tendre la perche. Les quelques jours passés en prison lui ont fait comprendre qu’il y a des mots à ne pas dire et des actes à ne pas poser", a soutenu le conseil, dans des propos repris par Le Soleil.

Vous pouvez réagir à cet article