FAUX-BILLETS : LE PARQUET REQUIERT 5 ANS FERME CONTRE THIONE SECK

news-details
COUR D’APPEL DE DAKAR

Thione Seck risque 5 ans de prison ferme. Le procureur de la République vient de requérir une peine de cinq ans assortie d’une amende de 10 millions F CFA à l’encontre du chanteur, dans le cadre du procès en appel de l’affaire des faux billets. En première instance, Thione Seck et son co-accusé Alaye Djité (qui n’a pas comparu aujourd’hui), avaient été relaxés, avant que le Parquet n’attaque la décision. La Cour d’Appel de Dakar a ainsi ordonné la reprise des débats, après avoir rejeté le pourvoi en cassation introduit par les avocats des mis en cause.

Thione Seck n’est pas encore sorti de l’auberge. Le parquet a requis une peine de 5 ans de prison ferme contre lui et une amende de 10 millions de francs Cfa. L’affaire des faux billets dans laquelle il a été impliqué le suit toujours comme une ombre. En première instance, il avait été relaxé par le juge de la deuxième chambre correctionnelle, Maguette Diop qui, avait, en rendant sa sentence, déclaré la procédure nulle car ayant violé l’article 5 du règlement intérieur de l’UEMOA qui institue la présence de l’avocat dès les premières heures de l’interpellation. Mais le procureur de la République, insatisfaite de cette sentence, avait interjeté appel pour que l’affaire soit rejugée.

Ce lundi, la Cour d’appel a retenu le dossier. Comme à l’enquête préliminaire, le chanteur a battu en brèche les accusations portées contre sa personne. Il a soutenu qu’il ne savait pas que le sac qu’on lui avait remis contenait des faux billets. « Je ne savais pas que c’était de faux billets. Si j’avais la certitude que c’était des faux billets, je ne comparaitrais pas devant cette juridiction. Ce sont des plastiques et des Kleenex. Je n’ai dit que la vérité dans cette affaire », a déclaré Thione Seck devant le prétoire.

Cet argent m’a été remis pour 105 concerts...

Le chanteur de poursuivre : « J’ai des contrats standard à l’international. Cet argent m’a été remis pour 105 concerts que je devais jouer à l’international. C’est un promoteur gambien qui me l’a remis. Par respect et par dignité je n’ai pas voulu ouvrir le sac parce que nous n’avions pas encore signé le contrat. Je réitère en disant que je me suis battu pour en arriver là où je suis. Ce n’est pas au crépuscule de ma carrière que je vais faire des choses qui ternissent mon image. Je suis quelqu’un qui, dans ses musiques, a toujours véhiculé des messages éducatifs dans ses tubes. Ce n’est pas à mon âge que je vais me lancer dans ces choses qui ne m’honorent pas et qui ne ternissent mon image ».

Dans son réquisitoire, le maitre des poursuites indique que les faits qui sont imputés au chanteur ne souffrent d’aucune contestation. A l’en croire, celui-ci s’est versé dans des dénégations systématiques pour se tirer d’affaires. Mais, pour le maitre des poursuites, l’économie de notre pays pouvait en souffrir à jamais. Il a requis 5 ans de prison ferme contre Thione Seck. En sus d’une amende de 10 millions de francs Cfa. Ce, après qu’il a demandé la disqualification des faits en détention et mis en circulation de faux billets de banques.

Vous pouvez réagir à cet article