FAUX VISAS À L’AIBD : GANESANATHAN TENTE DE SOUDOYER LE PATRON DE LA SECTION DE RECHERCHES

news-details
JUSTICE

Thakshan Ganesanathan s’enfonce. Le Franco-sri lankais, au cœur des faux visas octroyés à des passagers à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), a proposé 2 millions F CFA au commandement de la Section de recherches (SR), Abdou Mbengue. Ce, pour éviter son déferrement alors qu’il était placé en garde à vue.

D’après le récit de Libération, qui donne l’information, le patron de la SR a joué le jeu. Ainsi, après réception de l’argent qu’il a mis sous scellé, il a collé une autre infraction au mis en cause, celle de corruption passive.

Agé d’une trentaine d’années, Thakshan Ganesanathan, qui était déjà poursuivi pour association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, corruption passive, corruption de fonctionnaire, faux et usage de faux, trafic de migrants, contrefaçons de visas, entre autres, a été placé sous mandat de dépôt vendredi dernier. En même temps que Xavier Bonyaka Wa Koki, chargé de confectionner les faux documents de voyage, et Youssoupha Fall qui facilitait, lui, les formalités à l’aéroport, signale le journal. Lequel indique que selon le modus operandi, les faux visas étaient fabriqués en Inde avant d’être convoyés à Dakar. Là, pour mettre le visa sur le passeport, Ganesanathan payait 100 mille F CFA, par document, à Bonyaka, qui y mettait de faux cachets des ambassades.

Vous pouvez réagir à cet article