FERMETURE TOTALE DES FRONTIÈRES AÉRIENNES DU SÉNÉGAL

news-details
Coronavirus

L’Etat durcit le ton. Après la fermeture partielle du ciel sénégalais, ce mercredi 18 mars 2020, à minuit, le ministre Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a décidé de suspendre l’exploitation de tous les vols en provenance et à destination des aéroports du Sénégal. Cette mesure qui va prendre effet à partir de ce vendredi 20 mars 2020, ne concernera pas les vols domestiques. Ainsi, les liaisons à l’intérieur du pays entre Aibd et Ziguinchor, des vols cargo, des évacuations sanitaires et des vols spéciaux seront autorisés, selon la note du ministère reçue à Emedia. « Appréciant l’avis des experts sur le risque pour nos aéroports de devenir un espace de contamination, qui à terme, pourrait faire de notre pays l’épicentre de la pandémie du coronavirus et les propos du Directeur général de l’Organisation Mondiale de Santé lors de la conférence de presse virtuelle qu’il a animée hier ’’l’Afrique devrait se réveiller, notre continent devrait se réveiller. Le meilleur conseil pour l’Afrique est de se préparer au pire, et de se préparer dès aujourd’hui’’. Voici le communiqué intégral du ministre des Transports aériens.

Après la fermeture partielle du ciel sénégalais, ce mercredi 18 mars 2020 à 23h59, le Ministre Alioune Sarr a pris la mesure additionnelle suivante :

La suspension de l’exploitation de tous les vols en provenance et à destination des aéroports du Sénégal à l’exception des vols domestiques entre AIBD et Ziguinchor, des vols cargo, des évacuations sanitaires et des vols spéciaux autorisés.

La mesure prendra effet ce vendredi 20 Mars 2020 à 23h59 jusqu’au 17 avril 2020.

En effet, le Ministère du Tourisme et des Transports aériens :

-  S’appuyant toujours sur les recommandations des professionnels de la santé et de l’OMS en vue de rompre la chaine de transmission du COVID-19 ;
-  Appréciant l’avis des experts sur le risque pour nos aéroports de devenir un espace de contamination, qui à terme, pourrait faire de notre pays l’épicentre de la pandémie du coronavirus et les propos du Directeur général de l’Organisation Mondiale de Santé lors de la conférence de presse virtuelle qu’il a animée hier « l’Afrique devrait se réveiller, notre continent devrait se réveiller. Le meilleur conseil pour l’Afrique est de se préparer au pire, et de se préparer dès aujourd’hui » ;

Considère qu’aujourd’hui plus que jamais, n’a nul autre choix que d’opter des mesures drastiques qui pourront définitivement freiner cette pandémie dans notre pays tout en préservant la santé et le bien-être des populations.

Vous pouvez réagir à cet article