FIN DE CAVALE POUR LES CONVOYEURS DU PETIT DOUDOU

news-details
EMIGRATION IRREGULIERE

Les convoyeurs du petit Doudou arrêtés. Il s’agit d’Oumar Thiaw Gueye et Lamine Ndiaye Gueye. Les frères ont été mis aux arrêts par la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saly, à la suite du voyage clandestin au cours duquel un adolescent de 14 ans du nom de Doudou avait perdu la vie. Le drame s’était produit en mi-octobre.

Sachant que les gendarmes étaient à leurs trousses, les convoyeurs s’étaient réfugiés en Gambie où ils sont restés sept mois. Mais après les émeutes de Sandiang, en Gambie, opposant des Sénégalais à des Gambiens, ils ont décidé de rentrer chez eux, à Mbour, au quartier Tefess.

Placés en garde-à-vue, ils seront déférés ce lundi, rapporte le journal l’As.

L’enquête a révélé que le père du petit Doudou, Mamadou Lamine Faye, avait remis 250 000 F CFA aux passeurs. Une fois en Espagne, Doudou devait être récupéré par "un contact", qui devait l’amener en Italie pour espérer le faire intégrer dans un centre de formation de football.

Mais passionné de football, Doudou ne tapera plus sur le ballon. Et son père ne le reverra plus.

Tombé malade pendant la traversée avant de rendre l’âme, son corps a été jeté dans la mer.

Mamadou Lamine Faye, le père de Doudou, candidat mort à l’immigration clandestine a écopé de 2 ans dont 1 mois ferme pour mise en danger de la vie d’autrui.

Lors du procès, le père de la victime, qui a regretté son acte, dit avoir payé 250 mille francs CFA afin que son fils puisse voyager. Son acte a été motivé par le fait que beaucoup de jeunes du quartier ont voyagé et ont, aujourd’hui, réussi leur vie. « Si je savais qu’il allait mourir, je ne dépenserais pas mon argent », avait-il regretté.

Vous pouvez réagir à cet article