image

FIN DE CAVALE POUR PAPE MAMADOU SECK

image

Fin de cavale pour Pape Mamadou SECK. Il a été placé sous mandat de dépôt, le 29 juin 2022, à la maison d’arrêt de Rebeuss, par le juge d’instruction du 2e cabinet près le tribunal de grande instance de Dakar. A son arrivée dans cet établissement, il a été soumis aux formalités d’écrou et d’examen médical conformément à la règlementation. Deux jours seulement après son séjour à Rebeuss et compte tenu de sa situation sanitaire, Pape Mamadou SECK a été transféré à la maison d’arrêt et de correction du Pavillon spécial de l’Hôpital Aristide Le Dantec, le 1er juillet 2022, sur la base d’un bulletin d’hospitalisation délivré par son médecin traitant et après avis conforme du médecin-Chef de l’Administration pénitentiaire ; ce transfèrement ayant pour unique but de lui assurer une meilleure prise en charge sanitaire.

A son admission au pavillon spécial et durant toute son incarcération, indique l’administration pénitentiaire, Pape Mamadou SECK a bénéficié d’un suivi médical permanent dans le respect du droit à la santé reconnu aux détenus. Il a bénéficié sans rupture de toute l’assistance dont son état de santé nécessitait. Malheureusement dans la nuit du samedi 09 au dimanche 10 juillet, il a rompu volontairement le lien de la détention, en s’évadant de la MAC du pavillon spécial. Ainsi, conformément à la règlementation régissant l’organisation et le fonctionnement des établissements pénitentiaires, un compte rendu a été adressé aux autorités administratives et judiciaires. Également, le dispositif de recherche a été enclenché. Ce dispositif a porté ses fruits puisque le fugitif a été arrêté, ce dimanche vers les coups de 9 heures, à Darou Karim, une localité située dans la région de Diourbel. Par la suite, il a été escorté avant d’être remis en cellule.

Pour élucider les circonstances dans lesquelles l’évasion s’est produite et situer les responsabilités, une enquête administrative a été ouverte et confiée à la Division de l’Inspection des Services pénitentiaires, sans préjudice des éventuelles poursuites judiciaires, le cas échéant.

Cheikh Moussa SARR

24 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article