FIN DE MANDAT À LA CPI POUR BENSOUDA : « JE SUIS SATISFAITE » !

news-details
JUSTICE

À cinq mois de la fin de son mandat à la tête de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda « laisse 20 situations en instance réparties en examens préliminaires et enquêtes en cours », a-t-elle déclaré dans les colonnes du journal Le Soleil.

Pour avoir été procureure adjointe, puis procureur général depuis décembre 2011 de la Cpi, elle est très convaincue que « face aux crimes atroces, le monde a besoin de la Cpi qui est un espoir pour les victimes ». Elle a rappelé que le Bureau du procureur de la Cpi « mène, depuis 2003, en toute impartialité et en toute indépendance, des examens préliminaires, des enquêtes et des poursuites sur plusieurs situations et affaires relevant de la compétence de la Cour dont les crimes atroces sus-indiqués ».

À quelques mois de son départ à la tête de cette juridiction internationale, Fatou Bensouda se dit « satisfaite du travail de son équipe » non sans réfuter la thèse selon laquelle la Cpi est pour les Africains.

Vous pouvez réagir à cet article