FINANCES PUBLIQUES : SONKO RÉVÈLE UN GAP DE PLUS DE 100 MILLIARDS FCFA

news-details
OUVERTURE DIALOGUE NATIONAL

Au lendemain de l’ouverture du dialogue national, le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle et non moins président du parti Pastef a fait face à la presse. Et c’est pour faire une révélation de taille. Selon Ousmane Sonko, ce dialogue cacherait la réalité des finances publiques avec un gap budgétaire, à ce jour, de plus de 100 milliards de francs CFA. Ce gap, alerte-t-il, s’il n’est pas résorbé d’ici la fin de l’année, se portera à 345 milliards de francs CFA. Ce qui le pousse à déclarer que « La situation du pays est dramatique. Je ne veux pas inquiéter outre mesure mais, les sénégalais doivent s’attendre à souffrir ces 5 prochaines années parce que les choix à la base ont été mauvais. Macky Sall a atteint ses limites c’est pourquoi il veut se défausser sur un prétendu dialogue ».

D’après Ousmane Sonko, à ce jour, l’Etat n’a pas les ressources nécessaires pour organiser les élections locales de décembre 2019. En sus, renseigne-t-il : « nous constatons que beaucoup de ses projets à coût de milliards, crevant le plafond de l’endettement et frappé du gigantisme maladif de l’homme mais surtout inutiles, sont à l’arrêt ».

Connu pour ses attaques incendiaires à l’endroit du pouvoir en place, Ousmane Sonko déclare que Macky Sall protège et encourage des criminels économiques et financiers. « Ces criminels à col blanc ont pillé le Coud, la Poste, la Direction des impôts et des domaines. Non seulement il les protège mais parfois il les promeut même à des postes de responsabilité en les nommant directeur ou ministre », dénonce Ousmane Sonko.

Vous pouvez réagir à cet article