FOOTBALL - DTN ET FÉDÉRATION, UNE CONFUSION JUSTIFIÉE PAR LES TEXTES ET LA PRATIQUE...

news-details
CONTRIBUTION

Au sortir de la dernière CAN de football, un débat s’est installé sur le processus de confection des « rapports » relatifs à la participation de notre pays à ces joutes continentales. Comme toutes les questions intéressant l’équipe nationale de football, la passion et le parti pris l’emportaient souvent sur l’analyse objective. Pourtant, celle-là ne me semble pas difficile à résoudre pour la bonne et simple raison que sa solution est celle de toutes les questions relatives aux relations entre les instances dépendant de la structure mondiale de gouvernance du football (la FIFA) et celles relevant de l’administration gouvernementale (ministère en charge du Sport) dans tous les pays au monde.

Dans les principes, la Direction Technique Nationale (DTN) est une structure relevant du Ministère des Sports. Il est sous tutelle hiérarchique comme toutes les directions du ministère : Haute compétition, Infrastructures, Formation etc.

Au retour de la CAN, il y a eu un débat dont la portée s’articule avec celui de la place du Directeur Technique National dans le football et surtout sur son statut par rapport à celui du sélectionneur national. Pour faire court, les spécialistes savent que ce débat provient du fait que, dans les années 70, il y avait des textes qui pouvaient autoriser à dire que la Direction Technique Nationale est « dans » la Fédération Sénégalaise de Football (FSF).

il résultait, en effet, des dispositions du décret n°72-1205 du 13 octobre 1972 instituant les fonctions de Directeur technique national et de Conseiller sportif régional des fédérations sportives, que le rôle de la DTN consiste notamment, en :

- la sélection des postulants aux fonctions d’entraîneurs ;
-  la préparation des calendriers sportifs nationaux et internationaux ;
-  la gestion des équipes nationales.

En plus, l’article 37 des statuts de la FSF de l’époque indiquait que la DTN a la charge de gérer tout le volet technique du football sénégalais. Cet article renvoyait au règlement intérieur de la FSF pour ce qui concerne les attributions spécifiques. Mais ce règlement intérieur en confinant la DTN à la formation des entraîneurs et à leur gestion administrative, avait très fortement réduit fortement ses attributions par rapport au décret n°72-1205.

Malgré tout, l’habitude avait été prise de mettre le DTN dans la fédération et surtout dans les attelages de l’Equipe nationale.

Ce qui pouvait se justifier à l’époque, jusque dans le début des années 2000, ne pouvait plus du tout se justifier parce que, la FIFA a décidé d’enlever toute ingérence de la sphère ministérielle dans le champ de fonctionnement de fédérations.

Ainsi au Sénégal, les nouveaux statuts de la fédération, qui harmonisent les textes du Sénégal avec ceux de la FIFA, seront signés en 2009 par Augustin Senghor. Ces nouveaux statuts ont entériné la fin de la cooptation au plan administratif et, au plan technique, ils justifient que le DTN ne soit plus dans les attelages de la fédération comme le disait l’article 37 des anciens statuts.

En conséquence, dans les statuts de 2009, toute trace concernant la DTN a disparu. Donc, plus rien ne justifie aujourd’hui la place que l’on semblait donner au DTN par rapport au Sélectionneur national depuis les années 70.

Pourtant, lors du récent débat, certains ont prétendu que le Directeur technique était un supérieur hiérarchique pour le Sélectionneur qui devrait lui rendre compte.

Cette manière de voir n’est pas du tout conforme au droit, à mon avis, ne serait-ce que parce que le DTN est un employé du Ministère alors que le Sélectionneur est un employé de la fédération et que, par ailleurs, il est interdit au ministère de s’immiscer dans le fonctionnement de la fédé par les textes de la FIFA.

Avec ce débat qui s’est instauré, il est important de rappeler ce que dit le droit pour que chacun comprenne et que chacun reste dans son rôle au lieu d’entretenir des confusions inutiles et des débats stériles pour la cohérence dans la gestion de notre football.

Pour moi, et sur la base de tout ça, le sélectionneur et le DTN doivent, après chaque campagne, faire chacun un rapport à remettre à leurs employeurs respectifs et non pas faire un rapport commun. De même que le sélectionneur national n’est pas du tout tenu de donner un rapport au DTN.

Vous pouvez réagir à cet article