FORTES PLUIES A SAINT-LOUIS : LE CALVAIRE DES SINISTRÉS ET LA RÉACTION DE MANSOUR FAYE

news-details
INONDATIONS

ÀSaint-Louis, difficile d’évacuer les eaux de pluie. Les sinistrés, qui constatent les dégâts dans les quartiers inondés, réclament d’autres motopompes : "Actuellement, il n’y a qu’une seule motopompe, l’autre est en panne depuis hier. Donc, il nous en faut d’autres."

La commune va prendre à bras le corps le problème, assure le maire Mansour Faye, interrogé par Radio Sénégal qui promet de « voir comment renforcer le dispositif de pompage existant. Et nous sommes dans cette dynamique. La fondation Servir le Sénégal nous a dotés hier de six motopompes, en plus du dispositif des sapeurs-pompiers. Nous allons voir maintenant comment articuler tout ça pour qu’on est l’efficacité dans cette dynamique d’évacuation des eaux. Certainement, d’ici peut-être la semaine prochaine, nous allons trouver d’autres équipements nécessaires pour augmenter notre puissance de pompage. »

Il est d’autant plus optimiste que son appel à la restructuration des quartiers inondables a trouvé un écho favorable auprès du chef de l’État, Macky Sall. En effet, lors du précédent Conseil des ministres tenu mercredi dernier, 2 septembre, ce dernier avait, au titre de la gestion et du suivi des affaires intérieures, demandé au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement d’intensifier, à l’échelle du territoire national, l’exécution de la matrice d’actions prioritaires adoptées pour faire face aux inondations au titre de l’année 2020.

Et de lui soumettre un rapport détaillé sur l’état de mise en œuvre du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations (PDLI) sur la période 2012-2022. Il a, enfin, demandé aux Ministres concernés, en relation avec les maires des communes ciblées, d’accorder une priorité spéciale à la restructuration et à la rénovation des quartiers inondables, notamment, ceux de Kaolack, Saint-Louis, Kaffrine, Ziguinchor, Guédiawaye et Pikine.

Toutefois, tient à préciser l’édile de Saint-Louis : "C’est vrai ce sont des solutions structurelles durables qui ne vont peut-être pas démarrer aujourd’hui. Mais au moins que cette question soit prise en charge est une avancée significative". En attendant, le relogement des sinistrés est prévu.

Mais pour ne pas arranger la situation, la météo annonce un week-end pluvieux. La preuve à Thiès où il a plu des cordes ce samedi, 5 septembre, alors que plusieurs quartiers sont envahis par les eaux. Nginth et Médina Fall sont fortement touchés, limitant les déplacements. C’est la plus grosse pluie enregistrée depuis l’installation de l’hivernage cette année, rapporte le correspondant de Sud Fm.

Vous pouvez réagir à cet article