FORUM DU JUSTICIABLE : « ALIOU SALL EST PRÉSUMÉ INNOCENT... »

news-details
SCANDALE PÉTROLIER

Le Forum du Justiciable invite « l’opinion nationale et internationale au respect de la présomption d’innocence d’Aliou Sall, principe fondamental selon lequel toute personne, qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement démontrée », dans un communiqué. Lequel signé par son président Babacar BA prévient. En effet, « très soucieux de la stabilité du pays et le respect des principes fondamentaux qui gouvernent notre Etat de droit », Babacar BA et ses camarades rappellent « que le pétrole et le gaz sont au centre de la géopolitique mondiale » et « ils attirent la convoitise des grands pays industriels, des multinationales du secteur et des lobbies de tous genres. »

Insistant, ils relèvent que « leurs pouvoirs (pétrole et gaz) sont très souvent porteurs de turbulences pour les pays qui en possèdent. En Afrique particulièrement, beaucoup de pays pétroliers, loin de voir leur développement boosté par cette ressource, se sont, au contraire, appauvris ou enfoncés dans une instabilité politique et sociale. »

Forts de ce fait, ils invitent « le peuple sénégalais, dans toutes ses composantes, à garder son calme et d’éviter tout agissement qui pourrait saper la paix et la stabilité sociale du pays, qui profiterait certainement aux multinationales. » D’autant plus qu’indique le Forum du justiciable : « la richesse du Sénégal n’est autre que la paix et la stabilité sociale et non l’or noir et le gaz. »

Le principe de la présomption d’innocence

En outre, l’organisation réclame l’ouverture d’une enquête « soit pour protéger nos deniers publics en prenant des sanctions appropriées, si les accusations sont avérées. Soit pour prendre des mesures tendant à protéger l’honneur d’un citoyen sénégalais, si les accusations ne sont pas fondées », en rappelant la condamnation dans l’affaire « Bolloré contre la journaliste du site d’investigation Médiapart » par le Tribunal correctionnel de Nanterre de Paris pour une enquête « à charge », en motivant sa décision par le « caractère incomplet de l’investigation journalistique. »

Face à la presse, la porte-parole du gouvernement du Sénégal, Ndeye Tické Ndiaye Diop, a accusé BBC de « parti pris ».

Vous pouvez réagir à cet article