FOU MALADE : « LE COMBAT EST LOIN DE S’ARRÊTER »

news-details
MANIFESTATION AAR LI NU BOKK

La mobilisation limitée de la manifestation du mouvement « Aar Li Nu Bokk », ce vendredi, à Guédiawaye n’inquiète pas le rappeur Fou Malade, membre du mouvement éponyme. Selon lui, ceux qui ont fait le déplacement pour assister à la manifestation sont venus volontairement. « Ils n’ont pas reçu de tissus encore moins d’argent. Ils sont venus spontanément de leur propre gré », a déclaré le rappeur qui salue l’engagement citoyen de ceux qui sont venus manifester.

Selon lui, le combat est loin de se terminer. A l’en croire, la lutte va durer parce que, la jeunesse sénégalaise va toujours s’opposer à tout gouvernement qui veut brader les ressources du pays. « Nous luttons pour la préservation des ressources du pays. Après Macky Sall, d’autres dirigeants viendront. Nous serons toujours là pour contrecarrer tout chef d’Etat qui n’utilise pas à bon escient nos ressources. Donc, le combat est loin de connaitre son épilogue », a-t-il soutenu. Poursuivant, le rappeur appelle la jeunesse sénégalaise, qui représente plus de 60% de la population à porter le combat. « Les jeunes doivent se mobiliser pour dire non au bradage de nos ressources. On ne délègue pas un combat. Les jeunes doivent descendre sur le terrain et se battre pour avoir un avenir meilleur. Parce que, c’est son destin qui est hypothéqué », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Fou Malade estime qu’après avoir démissionné de son poste de directeur général de la Caisse de dépôts et Consignations, Aliou Sall devrait également le faire de son poste de maire de Guédiawaye. « Il est accusé pour des faits graves. L’élégance voudrait qu’il démissionne jusqu’à ce que l’affaire soit tirée au clair. C’est cela le comportement normal d’un citoyen. Notre objectif c’est la justice et la bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles du pays », a fait savoir le rappeur et non moins membre du mouvement « Y en a marre ».

Vous pouvez réagir à cet article