FRANC CFA : LA DIRECTRICE DU FMI SALUE LES RÉFORMES ENGAGÉES

news-details
ÉCONOMIE

Après les économistes africains, pour certains dubitatifs,, la décision annoncée par les présidents de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara et de la France, Emmanuel, Macron, à propos de la fin du Franc CFA, fait réagir dans les hautes instances internationales.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, s’est exprimée sur le sujet de la réforme du système du franc CFA, monnaie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). « Je salue les réformes du système du franc CFA annoncées aujourd’hui [à Abidjan] par les présidents Ouattara et Macron, a-t-elle dit. Elles constituent une étape essentielle dans la modernisation d’accords de longue date entre l’Union économique et monétaire ouest‑africaine et la France. »

Pour Georgieva, « les mesures annoncées s’appuient sur le bon bilan de l’UEMOA en matière de conduite de la politique monétaire et de gestion des réserves extérieures. Ces dernières années, l’UEMOA a enregistré une faible inflation et une croissance économique forte, la situation des finances publiques s’est améliorée et le niveau des réserves de change a augmenté. »

La directrice du FMI est d’avis que les réformes envisagées « maintiennent également d’importants facteurs de stabilité qui ont été fort utiles à la région, dont la parité fixe avec l’euro et la convertibilité illimitée garantie par la France. Le FMI se tient prêt à coopérer avec les autorités régionales en fonction des besoins ainsi qu’à appuyer la mise en œuvre de cette importante initiative. »

Vous pouvez réagir à cet article