image

FRAPP ET Y’EN A MARRE DONNENT RENDEZ-VOUS VENDREDI PROCHAIN

image

Les mouvements FRAPP et Y en a marre ont fait face à la presse ce vendredi 10 Décembre 2021. Cette rencontre fait suite à l’interdiction des manifestations des forces vives pour l’indépendance de la justice dans 14 localités à travers le Sénégal. Hier jeudi, le préfet de Dakar, Mor Talla Tine, a notifié les responsables de l’interdiction de cette manifestation, évoquant les raisons telles que le "trouble à l’ordre public et l’entrave à la circulation des personnes et de leurs biens".

Devant la presse, les activistes ont expliqué comment la coalition Jammi Rewmi leur a convaincu de surseoir à leur marche. "Nous avions pris l’initiative de faire une marche pacifique partout au Sénégal pour l’indépendance de la justice. Vu l’importance de notre thématique, nous avions rencontré des coalitions politiques comme Wallu, Yewwi askan wi et la société civile (...). Nous voulions faire des propositions pour une bonne marche de la justice. Même l’Ums (Union des magistrats du Sénégal) nous devons les rencontrer. En dehors de Dakar, 14 autres localités ont déposé une demande de marche. Comme d’habitude le préfet de Dakar a interdit notre marche", a dit Aliou Sané de Y’en a marre. Avant de poursuivre : "C’est hier vers 23 heures que la plateforme Jammi Rewmi nous a contacté pour discuter de la lancinante problématique de la justice au Sénégal. Nous ne nous sommes pas opposés à cette rencontre. Cette plateforme a fait des médiations entre nous et l’autorité. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de surseoir à notre marche".

Prenant la balle au rebond, Mouth Ndiaye Cissé, ONG 3D et membre de la plateforme Jammi Rewmi a soutenu : "lorsque Frapp et Y’en a marre ont décidé de faire une marche pacifique nous avons adhéré à leur cause. Mais comme on a interdit la marche, entre temps, on leur a dit que nous allons faire la méditation. Les deux parties nous ont écouté et c’est la raison pour laquelle il n y aura pas de manifestation ce vendredi".

Les organisations protestataires donnent rendez-vous vendredi prochain.

Cheikh Moussa SARR

10 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article