Financement du terrorisme : Un commerçant malien accablé par la CENTIF sur 3,137 milliards F CFA

news-details
TERRORISME

Les choses se corsent pour Boubacar Niangadou, un des ressortissants maliens établis à Dakar, écroués depuis 2017, dans l’affaire de l’attentat du Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, pour activités terroristes présumées. Selon les informations de Libération, ce dernier a été encore inculpé pour « financement de terrorisme ». A l’origine, un rapport de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) dont l’enquête a permis de découvrir qu’en l’espace de deux (2) ans plus de 3 milliards 137 millions de F CFA ont transité dans le compte Bicis du mis en cause. Qui assure que cette manne financière provient de vente de bazin.

D’après le journal, Boubacar Niangadou a procédé à plusieurs dépôts d’espèces dans un autre compte ouvert à la Diamond Bank. Pis, il se serait fait établir de faux papiers au nom de Boubacar Niang pour obtenir des agréments à Wari et Joni Joni. Pour la CENTIF, il a procédé ainsi pour cacher ses activités criminelles. D’autant qu’il s’activait dans un système de transfert d’argent appelé ’’Hawala’’, informel et difficilement traçable.

Vous pouvez réagir à cet article