Fonction publique locale : Le Sénégal à l’école du Mali

news-details
Collectivités territoriales

La mise en place de la Fonction publique locale est une vieille doléance des agents des collectivités territoriales. La loi, votée dans ce sens depuis 2008, tarde à se matérialiser au grand dam des travailleurs des collectivités territoriales. Ces derniers veulent que leurs préoccupations soient prises en charge, en termes de recrutement, de gestion de leur carrière... Et, ils ne manquent jamais l’occasion de dénoncer leur situation très précaire. « Il y a 9 textes qui devaient être signés. Déjà, les 8 textes ont été signés. Il reste un qui concerne les organigrammes types. C’est ce texte qui tarde la matérialisation de la fonction publique locale », confirme Ousmane Ndong, chef de service de la Formation au ministère des Collectivités territoriales et de l’Aménagement du Territoire (MCTAT). Il s’exprimait en marge de l’atelier national de restitution des travaux du voyage d’étude au Mali sur la fonction publique territoriale.

L’objectif de cette rencontre est de permettre au Sénégal de s’approprier l’expérience du Mali dans le domaine de la décentralisation plus particulièrement de la mise en œuvre de la fonction publique territoriale. « Les lois sont votées, le Conseil supérieur est mis en place, mais l’effectivité de la fonction territoriale tarde à être une réalité concrète », note le député – maire de Kaffrine, Abdoulaye Willane. Il s’agit pour lui de s’inspirer du Mali qui est un exemple en matière de décentralisation. « À l’évidence, il s’agit, par ailleurs, d’échanger, avec un large public, sur les bonnes pratiques et les expériences réussies acquises au cours du voyage d’étude axé sur le thème de : « la gestion de la fonction publique territoriale au Mali », a déclaré le Secrétaire général du MCTAT qui présidait la rencontre.

Vous pouvez réagir à cet article