GAZ À NGADIAGA : LES TRAVAILLEURS DE FORTESA EN CHÔMAGE TECHNIQUE

news-details
ECONOMIE

C’est le désarroi chez les employés de Fortesa, la société qui exploite le gaz à Ngadiaga. Au nombre d’une soixantaine, ils sont tous mis en chômage technique partiel. Dans la note de service signée par le directeur général, Rogers Beall, et parcourue par Emedia, "une crise profonde liée à la baisse de la production de gaz" est agitée.

"Ce phénomène s’est accentué avec l’incendie sur notre puits SA2, occasionnant la perte de la moitié de notre production annuelle", ajoute le document. Qui souligne qu’en "l’absence de solutions à court terme, le chômage technique de l’ensemble du personnel sera mis en place sur la période allant du 1 avril au 30 septembre 2021", en se basant sur l’article 65 du Code du travail.

Les travailleurs, qui déchirent la note de service, rétorquent que la production gazière mensuelle de l’usine est de 600 000 m3, soit un volume de 20 000 m3 par jour, rapporte le journal LeQuotidien.

Ils dénoncent, par ailleurs, leurs conditions de travail qu’ils jugent "mauvaises", mettant en avant "un défaut de couverture médicale et de versement à l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) depuis 2017".

L’incendie de Ngadiaga, qui s’est déclaré le 19 décembre 2020, a été finalement éteint le 26 mars dernier, sur le site de Dieuleuk Peulh.

Vous pouvez réagir à cet article