GENDARMERIE NATIONALE : LES ADIEUX DU GÉNÉRAL CHEIKH SÈNE

news-details
PASSATION DE SERVICE

Remplacé par le Général de division, Jean Baptiste Tine, le désormais ex-haut commandant de la Gendarmerie nationale, le Général de corps d’Armée, Cheikh Sène, a fait ses adieux, ce jeudi, 14 novembre, au camp Samba Diéry Diallo. Ce, en présence du ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba.

Arrivé à 09 h 45, l’ex-Directeur de la Justice militaire a procédé à sa dernière revue des troupes. Avant l’arrivée de l’autorité de tutelle, 13 minutes plus tard. Dans son discours, Me Sidiki Kaba n’a pas manqué de lui rendre hommage, saluant son travail : « Je célèbre un grand haut commandant de la gendarmerie nationale, qui a fait ses preuves au cours d’une brillante carrière à différents postes, dans les fonctions les plus exigeantes. Où il a montré ses aptitudes à mener les hommes, et à conduire la réflexion sur l’avenir de nos instruments de sécurité. Il a été un collaborateur précieux dont l’engagement, l’exemplarité, et le courage jamais démentis, ont permis à la gendarmerie d’apporter des réponses de qualité, aux attentes de nos concitoyens en matière de sécurité ». Avant que l’autorité de tutelle ne souhaite « plein succès » à son successeur qui prendra les commandes le 21 novembre prochain.

Au terme de 15 mois, le Général de corps d’Armée, Cheikh Sène se retire avec le sentiment du « devoir accompli » : « En faisant la prévention et l’anticipation, les piliers de notre stratégie. L’opérationnalisation des communautés de Brigade, avec des unités de proximité à Hann Maristes, Koki, Ngaparou, Nianing, Thiénaba, et très bientôt à Yoff, Cité Avion, Nord Foire, Ndiaganiao, Dangalma et Ndiassane, à contribuer au renforcement de notre partenariat de sécurité ».

Vous pouvez réagir à cet article