GENS DE BIEN, DÎTES LA VÉRITÉ À VOTRE CAMARADE MACKY !

news-details
CONTRIBUTION

Chers Directeurs Généraux,
Chers Ministres,
Chers Responsables Politiques de BBY,
Chers Parents et amis du Couple Présidentiel,

Je vous écris ces quelques lignes en cette veille de Tabaski, correspondant à la 27ème journée de captivité de mon ami Guy Marius Sagna. Je suis presque sûr que demain, vous verrez lE Président de la République, pour le traditionnel ziarra que vous effectuez après chaque prière, au Palais de la République.

- Qu’il existe encore des gens de principe parmi vous, je n’en disconviens pas, même si je suis convaincu qu’ils représentent une toute petite minorité.

- Qu’il existe encore des gens courageux parmi vous, capables de dire la vérité au PR, je n’en disconviens pas, même si je suis convaincu qu’ils représentent une toute petite minorité.

- Qu’il existe encore des gens au cœur sans rancune, ni mépris ni arrogance ni fierté, je n’en disconviens pas, même si je suis convaincu qu’ils représentent une toute petite minorité

Des exceptions de cette trempe, j’en connais qui figurent parmi mes amis et contacts, et je sais qu’ils liront mon message.

Pour le peu que j’ai énuméré des valeurs que vous incarnez, je me permets de m’adresser à vous, dans le seul objectif de vous conjurer de ’’DIRE LA VÉRITÉ’’ à votre camarade de parti, MACKY SALL...

Je sais qu’il est risqué de vous aventurer dans cela, car même la perte de votre poste peut en découler. Néanmoins, je sais que vous êtes foncièrement contre, comme toute personne de principe d’ailleurs, ce kidnapping que subit mon ami Guy. Je me permets juste de vous rappeler que vous n’avez pas le droit de troquer ces principes que vous avez, avec des privilèges éphémères qui peuvent à tout moment finir.

Je le sais, vous le savez d’ailleurs mieux que moi, nous le savons tous, Guy n’a commis absolument AUCUN PÉCHÉ qui puisse justifier une simple garde à vue, encore moins un séjour carcéral.

J’en connais d’ailleurs qui, parmi vous, commencent à payer les pots cassés de leur opposition à cette arrestation de Guy Marius Sagna, mais WaLLAHI, tôt ou tard nous répondrons tous de nos actes. Et ce moment, nous nous rendrons compte que toute décision qu’on eût prise, dans le passé pour les beaux yeux d’une tierce personne, n’en valait pas forcément la peine.

Je n’oserais terminer ce message sans parler de Monsieur Adama Gaye, qui lui également croupit dans la Prison de Rebeuss, à cause d’une loi que nous avons tous combattue ensemble avant 2012 : l’Article 80.

Je n’approuverai jamais des insultes venant de qui que ce soit. Cependant, pour reparler de Principes, nos convictions ne doivent nous permettre d’accepter qu’une personne soit arrêtée pour des raisons que nous avons tous combattues, y compris le candidat Macky Sall, dans le passé.

Demain nous passerons tous la fête auprès de nos familles, dans le bonheur, mais quelque part, nous ’’approuverons’’ la privation de ce droit au bonheur, à des citoyens qui n’ont rien fait d’autre que d’aimer leur pays plus que la majorité de leurs concitoyens... S’il vous plaît très chers gens de bien, DÎTES LA VÉRITÉ à votre camarade, qu’il libère ces valeureux patriotes, ainsi que toutes les personnes victimes d’injustices, croupissant en taule pour des raisons politiques ou à cause d’erreurs judiciaires.

Dans l’attente d’une suite favorable à ma requête, très chers, je m’excuse de vous avoir adressé ce long message, et vous souhaite de passer une très bonne fête dans la joie et la tranquillité d’esprit.

Veuillez agréer l’expression de ma plus grande considération.

Vous pouvez réagir à cet article