GESTION DU PÉTROLE ET DU GAZ : SOPHIE GLADIMA ÉCARTE TOUTE IDÉE D’ÉCHEC

news-details
LANCEMENT DU CADASTRE PÉTROLIER

Une gestion transparente des ressources pétrolières et gazières, c’est le souhait du président de la République. Et le ministre du Pétrole et des Énergies, Sophie Gladima, a réaffirmé ce vœu. « Tant qu’on se donnera la main, il n’y a pas de raison que les choses ne marchent. C’est quand il y a absence de dialogue que peut-être des perturbations peuvent arriver mais tant que les gens peuvent poser des problèmes, discuter et avancer ensemble comme à l’image de nos deux pays, je pense qu’on devrait pouvoir exploiter de façon paisible nos ressources naturelles. Il y a aura toujours des difficultés mais essayons de les remonter. Nous n’avons pas le droit d’échouer », a déclaré le ministre du Pétrole et des Énergies.

Ce mardi, Sophie Gladima a procédé au lancement de la plateforme numérique du Cadastre pétrolier. Selon la ministre, l’élaboration de ce cadastre pétrolier dans le secteur du pétrole et du gaz est la volonté du Gouvernement du Sénégal et de la Mauritanie d’aller vers une numérisation progressive et une meilleure gestion des données liées aux activités d’exploration de développement et de production des hydrocarbures.

« Ce cadastre nous permettra de démocratiser davantage l’accès à l’information dans le secteur, grâce à la modernisation et à la numérisation des données. Il s’agit donc de mettre à la disposition de tout le public mais également le monde entier des informations de premier plan correspondantes à leur besoin », a expliqué la ministre.

« Pour les structures étatiques, il sera un moyen efficace pour la gestion administrative des autorisations, le suivi des projets pétroliers et gaziers et la promotion des bassins. Pour les compagnies pétrolières, il s’agira de dématérialiser les démarches administratives, d’accéder beaucoup plus facilement aux données et d’interagir avec les ministères en temps réel sans nécessité de déplacement ».

Pour sa part, Eva Marie Coll Seck, Présidente du Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) estime que ce cadastre pétrolier montre que le Sénégal est sur la bonne voie et ce sera un élément important à mettre dans le panier de cette validation du Sénégal qui aura lieu au mois de juillet prochain.

Vous pouvez réagir à cet article