GESTION FINANCIÈRE DU CESE : AMINATA TALL SE DÉDOUANE ET INDEXE MIMI TOURÉ

news-details
INSTITUTIONS

Aminata Tall sort de sa réserve. Accusée d’avoir épuisé le budget du Conseil économique social et environnemental (CESE) à son départ à la tête de cette institution, l’ancienne Secrétaire générale de la Présidence apporte une réplique. À travers un communiqué, Aminata Tall renvoie ses détracteurs à leurs copies et leur demande de voir plutôt avec celle qui l’a remplacée à la tête de l’institution, qui n’est autre que l’ex Premier ministre, Aminata (Mimi) Touré. À l’en croire, lors de son départ du CESE, l’institution était en bonne santé financière. Dans le détail, elle s’explique :« Le 31 mai 2019, date à laquelle j’ai officiellement quitté le CESE, la situation financière que j’ai laissée était comme suit : Le solde budgétaire était de 2.507.938.931 (deux milliards cinq cent sept millions neuf cent trente-huit mille neuf cent trente et un francs CFA ».

Mieux, Aminata Tall note qu’à son départ de la tête du Conseil, seules deux tranches, sur les quatre qui composent le budget, ont été décaissées. Le reliquat correspondant au solde budgétaire et à l’instance d’engagement de l’actuelle présidente d’un montant de 330.000.000 (trois cent trente millions) francs Cfa réalisée au mois de Juin. Puis, l’ancienne présidente de l’institution de tourner les accusations vers celle qui l’y a remplacée : « Si aujourd’hui, les caisses du CESE sont vides (...), la question est plutôt à poser à l’actuelle Présidente Aminata Touré sachant que le reliquat devait être engagé en deux tranches : Juillet et Octobre. »

Vous pouvez réagir à cet article