GRÂCE DE AMADOU WOURY DIALLO : « MACKY NE POUVAIT PAS L’IGNORER »

news-details
PROCÈS DES FAUX MÉDICAMENTS

« Le président de la République, Macky Sall ne pouvait pas ignorer la grâce accordée à Amadou Woury Diallo. Je dis non..."moko tay" (il l’a fait exprès et cela ne l’honore pas » ! Telle est la réaction de l’avocat des pharmaciens dans le procès des faux médicaments de Touba Bélèle, Me Babou.

Selon l’avocat, il y a 400 dépôts de vente de médicaments illicites à Touba. Ce, dit-il, parce que l’Etat est faible. Pendant ce temps, poursuit-il, les populations de Touba et d’autres sénégalais sont malades à cause de ces médicaments. « Il y a une mafia dans cette affaire. Beaucoup de sénégalais sont morts à cause de ces médicaments et l’État ne dit rien. Touba n’est pas un bunker comme le font croire des gens. C’est l’État qui est faible », a déclaré Me Babou. Qui s’adressant au juge Téliko, lui dit : « J’ai confiance en vous et je vous demande de ne pas faire moins que vos prédécesseurs à Thiès. Appliquez la loi dans toute sa rigueur ».

Le parquet demande de ramener la peine de 7 ans à 4 ans pour Bara Sylla condamné lors du premier jugement. L’affaire est mise en délibéré pour jugement qui sera rendu le 22 juillet 2019.

Vous pouvez réagir à cet article