GRÂCE DE KHALIFA SALL : BARTH APPELLE AU BOYCOTT DU DIALOGUE POLITIQUE

news-details
RÉACTION DE MACKY

La dernière sortie de Macky Sall sur la grâce en faveur de Khalifa Sall n’est pas du goût des partisans de l’ancien maire de Dakar. En contre attaque de la position du chef de l’Etat, qui dans une interview avec RFI, soutient qu’il le graciera au moment voulu, Barthélémy Dias appelle au boycott du dialogue politique.

« J’invite encore ceux qui croient en l’Etat de droit, à quitter la table du dialogue politique pour dénoncer cette vulgaire agression contre la liberté et la démocratie. On a refusé, on refuse, on refusera, le compromis, le chantage et la supercherie », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

À l’occasion de la fête de Tabaski, célébrée le 12 août passé, nombreux sont les Sénégalais qui attendaient une faveur envers le responsable socialiste en prison depuis le 7 mars 2017 dans le cadre du dossier de la caisse d’avance.
Dans un entretien accordé à Rfi, Macky Sall, qui s’est exprimé sur cette affaire, ne semble pas être dans les dispositions d’accorder cette grâce à Khalifa Sall. Du moins pour le moment.

« D’abord, la décrispation ne saurait être réduite à une dimension de grâce. La grâce est un pouvoir constitutionnel du président de la République. Cela ne dépend que de lui, et de lui tout seul, et de son appréciation. Donc, je ne peux pas discuter de ce que dit la presse par rapport à la grâce », a répondu le président Sall.

Et d’ajouter : « Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferai comme j’ai eu à le faire. Annuellement, plus de cent personnes, voire un millier de personnes par an en moyenne bénéficient de la grâce. Justement, nous voulons revoir notre système pénal pour réduire le nombre de personnes en prison dans ce cadre-là ».

Vous pouvez réagir à cet article