image

GREENPEACE AFRIQUE DEMANDE DES COMPTES Á L’ETAT

image

Le produit jaunâtre découvert au large de la Petite Côte et à Saint-Louis montre que la mer est polluée au niveau de ces zones. D’après le quotidien Libération, les résultats de l’analyse ont confirmé la présence d’hydrocarbure et de détergent dans l’eau prélevée. Aussi, des traces d’acide hexanoïque et d’acétophénone sont apparues.

Cette découverte "inquiétante" a fait réagir Greenpeace Afrique qui a demandé au gouvernement du Sénégal de rendre public les résultats de l’enquête sur cette nappe jaunâtre suspecte. “Le gouvernement doit mettre à la disposition du public dans les plus brefs délais des résultats globaux de l’enquête dont les premières informations sont extrêmement inquiétantes.’’ déclare Dr Aliou Ba, responsable de la campagne Océan de Greenpeace Afrique.
Pour lui, une surveillance est nécessaire afin de parer à toute éventualité. “La protection des océans et des pêcheurs qui y travaillent doit être prise en compte par les autorités sénégalaises. Aussi, il faut incessamment des études afin d’élucider les causes de cette affaire. La mer n’est pas une poubelle, les autorités doivent s’assurer que les usines, les plateformes pétro-gazières et les navires ne déversent des éléments nocifs à la biodiversité dans la mer’’.

El hadji Fodé SARR

17 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article