GRÈVE DE LA FAIM : LE COLLECTIF DES NOTAIRES ÉVOQUE UN "COMBAT DE DIGNITÉ"

news-details
SOCIÉTÉ

El Hadji Mansour Diop, leur président, et ses camarades du collectif des 22 notaires ne décolèrent pas. Ils annoncent qu’ils vont entamer une grève de la faim, après la prière de ce vendredi, 13 mars.

Au Sénégal, ils ne sont pas 60 à exercer cette profession, fulminent-ils, réclamant la signature du décret présidentiel de leur installation en qualité de notaire, par le chef de l’État, Macky Sall. Ainsi que la réouverture du concours de notaire. Lequel n’est pas organisé depuis 2013, pestent les manifestants. Une autre de leur doléance, leur recrutement en nombre.

Ils envisagent aussi de porter plainte contre l’Ordre des notaires pour « rupture d’égalité », accusant l’organe « de tenir en otage toute une profession ».

Vous pouvez réagir à cet article