GRÈVE DES DÉTENUS DU CAMP PÉNAL, L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE DÉMENT

news-details
SOCIETE

Le coordonnateur de Frapp France-Dégage a annoncé, ce dimanche, que des prisonniers du Camp pénal comme ceux de la chambre 14 et 12 ont commencé une grève de la faim. Ce, dit-il, pour protester contre les mauvais traitements dont ils sont victimes notamment « les tortures », les « sévices » entre autres.

Cependant, de telles informations ont été démenties par Ali Konté, directeur du Camp pénal. Joint au téléphone, il dit être surpris d’entendre de telles informations d’autant que « les détenus ont déjà pris leur petit déjeuner et attendent le déjeuner ». Selon Ali Konté, cette grève annoncée n’existe pas. « C’est une désinformation très grave. C’est de la manipulation. Les activités se déroulent normalement au niveau du Camp pénal de Liberté 6. Il n’y a pas de grève de la faim. On est en train de préparer le déjeuner. En plus, on reçoit les repas extérieurs », explique-t-il. Joint au téléphone, le directeur de l’administration pénitentiaire, le colonel Bocandé a également exprimé sa surprise d’entendre une telle information qui, selon lui, est inexacte.

Vous pouvez réagir à cet article