GUY MARIUS SAGNA : « IL N’EST PAS QUESTION QUE JE ME TAISE »

news-details
ELARGI DE PRISON

Guy Marius Sagna n’a rien perdu de sa verve, après 30 jours de détention à Rebeuss. L’activiste est plus que déterminé à poursuivre son combat pour, dit-il, la préservation des ressources naturelles du Sénégal. Il a donné le ton, ce lundi, en prenant part à la conférence de presse organisée par ses amis. Qui avaient créé un collectif pour exiger sa libération immédiate. « Cette incarcération ne m’ébranle pas. Elle ne me fait pas peur. L’intimidation ne passera pas. La lutte va se poursuivre jusqu’au bout. Il nullement question pour moi d’être en retraite sur les activités citoyennes que nous menons ou de prendre des vacances. Il n’est nullement question pour moi d’accepter ce musellement que l’on voudrait me voir observer », prévient l’activiste récemment élargi de prison.

Un message qui, selon lui, s’adresse aux tenants du pouvoir qui l’ont envoyé en prison sur la base d’accusations fallacieuses. Selon lui, tous les sénégalais, épris de justice sont en danger. Et si on n’y prend garde, Macky Sall et son régime vont envoyer tout le monde en prison. Sur ce, il appelle à la mobilisation citoyenne pour faire face ce qu’il qualifie de « dictature atroce ». « Mon sort peut arriver à tout le monde. C’est la raison pour laquelle le combat pour la liberté et la démocratie doit continuer », a lancé Guy Marius Sagna. Qui auparavant a remercié tous ceux qui ont contribué à sa libération notamment ses avocats, ses camarades activistes. « J’ai une claire conscience que ce combat ce n’était pas un combat pour moi. C’est un combat pour dire non à l’arbitraire, non à l’illégalité, non à une tentative de piétiner les libertés démocratiques de notre pays », indique-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article