GUY MARIUS SAGNA : « MACKY SALL UTILISE CETTE PANDÉMIE POUR ENRICHIR SES AMIS »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Invité du Jury du dimanche, Guy Marius Sagna, membre de « Frapp/ France Dégage », et du mouvement « Ñoo Lank » s’exprime sur la gestion de la pandémie de la Covid-19, trois mois après que maladie s’est installée au Sénégal. Sans langue de bois, l’activiste constate qu’il y a « trop de corona-comédie, du business et de marketing de la peur qui sont entretenus ». « Que le président Macky Sall se rappelle qu’il est dans une guerre sanitaire et non dans une guerre contre la faim. Nous, Africains, nous sommes moins vulnérables de la pandémie qu’ailleurs. Donc, il ne faudrait pas jouer sur la conscience des sénégalais en leur faisant croire à la force d’un système qui est à terre. Le président Macky Sall utilise cette pandémie pour enrichir ses amis. Il utilise cette pandémie pour restreindre les libertés », a déclaré Guy Marius Sagna. Qui fait savoir que l’interdiction des rassemblements sera la dernière mesure que le président de la République va lever. Ce, parce que, étaye-t-il : « Macky Sall a la hantise des marches et des sit-in et, en réalité, la seule chose qui reste de l’état d’urgence ce sont les interdictions de marche et de sit-in ».


PAS DE MESURES SÉRIEUSES

D’après l’activiste, il attendait à ce que le président de la République supprime le Haut Conseil des Collectivités territoriales et la Conseil économique social et environnemental comme ce fut le cas en 2012 lorsqu’il a supprimé le Sénat soutenant qu’il avait besoin de 7 milliards de francs CFA pour lutter contre les inondations. « L’Etat du Sénégal aurait dû doter tous les citoyens de masques lavables suffisant. Il n’y a rien à attendre. Il n’y a pas eu de mesures sérieuses d’accompagnement. L’Etat n’a presque rien fait. Ce qui est fait est infime par rapport aux besoins », dit-il.

A la question de savoir si cette mesure consistant à accorder une gratuité sur un bimestre de la facture de courant n’est pas quelque part une réponse favorable à votre combat contre la hausse du prix de l’électricité, Guy Marius Sagna semble, aussi, insatisfait. « Il aurait pu mieux faire. Nous continuons à nous battre pour la baisse du prix de l’électricité. Nous allons poursuivre le combat ».

Vous pouvez réagir à cet article