GUY MARIUS SAGNA RISQUE 6 MOIS DE PRISON

news-details
Procès

Les artères menant au Tribunal de Dakar ont été quadrillés ce jeudi matin par les forces de l’ordre. En cause : le procès de l’activiste et coordonnateur du mouvement Frapp / France dégage, Guy Marius Sagna, poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles.

Deux ans dont 6 mois ferme, et une amende de 200 000 F CFA, c’est le réquisitoire du maître des poursuites, qui s’est appesanti sur les chefs d’accusation. "C’est la fin de la récréation, les discours de ce genre ne doivent plus prospérer", a-t-elle plaidé.

En face, "je suis un prisonnier d’opinion", a scandé le prévenu. "Je ne suis pas ici en réalité pour le post mais pour la menace que constituent Frapp, Y’en a marre, entre autres", lance-t-il.

Guy Marius Sagna a été arrêté, samedi dernier, à Kounkané, dans le Sud du pays, avant d’être transféré à la Division des investigations criminelles (DIC). Le Procureur de la République s’était autosaisi suite à la publication, jeudi 30 Septembre 2021 à 15 : 29, sur le mur Facebook de l’activiste d’un post intitulé " La nouvelle devise de la Gendarmerie sénégalaise : déshonneur et parti à la place d’Honneur et Patrie".

Le délibéré de l’affaire sera connu le 14 octobre.

Vous pouvez réagir à cet article