HAPSATOU SY ÉGRATIGNE BOLLORÉ ET ZEMMOUR

news-details
Démission de Canal+

Le 20 septembre dernier, Hapsatou Sy a été recrutée comme conseillère par le cabinet privé du cheikh Ahmed Bin Faisal Al-Qassimi, membre de la famille royale des Émirats arabes unis. Auparavant, la franco-sénégalaise travaillait au sein du groupe Canal Plus comme animatrice et chroniqueuse. Une aventure qui s’est terminée, l’été dernier, après sa démission.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, l’entrepreneuse revient sur les circonstances de ce départ et n’épargne pas Vincent Bolloré, actionnaire majoritaire de Canal Plus, et Eric Zemmour qui fut chroniqueur à CNEWS, la chaîne d’informations continues du groupe : "Je refuse en tout cas aujourd’hui d’apporter ma collaboration à un groupe dirigé par un homme (NDLR : Vincent Bolloré) qui fait énormément de business sur le continent africain et qui soutient une personne qui crache sur tout ce que nous sommes. J’ai donc décidé de partir...Je considère que j’apporte plus de choses positives à la France que ce type-là, et je continuerai, même affronter l’extrême droite est rude. En tant que femme noire, mais d’abord en tant que femme. J’ai grandi aux côtés de quatre frères, et je n’ai jamais courbé la tête. Je ne vais pas la courber aujourd’hui".

Hapsatou Sy informe, par ailleurs, être en conflit judiciaire avec la chaîne : "Je me suis toujours battue pour mon indépendance, pour ma liberté. Il n’était pas question pour moi d’accepter ça. Ils ont très vite voulu me classer comme une bagarreuse. Mais être cohérente avec ses valeurs, ce n’est pas de la bagarre. J’ai décidé de ne pas adhérer à cette télévision-là. J’ai mis du temps à partir parce qu’il y avait des histoires de procédure derrière. Mais cela m’a beaucoup affectée".

Vous pouvez réagir à cet article