HENRIETTE SAMBOU RISQUE DEUX ANS DE PRISON POUR LE MEURTRE DE L’ENSEIGNANT HENRY NDIAYE

news-details
DIOURBEL

Deux mois après les faits, le procès de Henriette Juliette Sambou s’est ouvert ce mardi, 21 mai, au tribunal de grande instance de Diourbel. La jeune fille, élève en classe de terminale, est poursuivie pour le meurtre de l’enseignant Henri Ndiaye, tué le 17 mars dernier.

A la barre, la mise en cause a reconnu les faits pour lesquels elle risque une peine de deux ans de prison ferme si le juge suit le réquisitoire du Procureur. Henriette Juliette Sambou a comparu aujourd’hui en compagnie de sa mère poursuivie, elle, pour gestion clandestine de débit de boissons alcoolisées. Le procès au Tribunal de grande instance de Diourbel.

Elles seront fixées sur leur sort le 18 juin prochain, date fixée pour le délibéré.

Vous pouvez réagir à cet article