HOMMAGE À NOTRE MAMAN, AMIE ET GRAND-MÈRE, MAME AÏDA (Par Cheikh KOUNTA)

news-details
CONTRIBUTION

Au-delà de mon attachement à la famille de Serigne Cheikh Al Makhtoum qui nous liait, je ne peux m’empêcher de revenir sur quelques éléments de notre relation et de notre amitié. Nous nous sommes connus à l’époque où je courais partout pour trouver des solutions aux problèmes de mon village natal. Et que, de temps en temps, je trouvais refuge chez la Maison de Serigne Cheikh.
Tout de suite, elle m’a adopté et couvé en me donnant des conseils et encouragements.

Je me rappelle toujours de ces belles paroles ; CHEIKH, je t’apprécie pour 3 choses :
1- "Da nga am diom"
2- Tu refuses de te faire manœuvrer
3- Tu es brave.
Car, tu es handicapé mais cela ne t’as jamais empêché de travailler pour toi-même mais aussi pour tout un village.

Ainsi, Mame Aida m’a donné une véritable leçon de vie qui m’aide très souvent à surmonter des difficultés. Et je ne l’oublierai jamais.

Elle était fonctionnaire de l’État, et son salaire était destiné à préparer des repas copieux pour la famille et tous Talibés "sopé" de Al Makhtoum. Moi, personnellement Mame Aida m’envoyait des repas jour et nuit.

Elle travaillait toujours pour Serigne Cheikh. Car, elle aidait pas mal de gens qui n’avaient pas accès à Serigne Cheikh en discutant avec eux, mais aussi leur prodiguer des conseils et donner de l’argent.

Elle me recevait dans son salon jusqu’à 2 heures du matin.

Nous présentons nos condoléances à Mame Maodo, Sokhna Oumou, Mame Daba, Abou Sarr, Maman Kiné Sy, "Wa wagnebi", et toute la famille.

Mame Aida est partie ! Mais, elle est toujours présente dans nos coeurs car elle sera représentée par Sokhna Oumou, Mame Daba, Ndèye Astou, Sokhna Kiné etc.
Qu’Allah l’accueille au paradis.
Elle était notre Maman, notre Amie, notre grand-mère.

Vous pouvez réagir à cet article