Habib Niang, mouvement And Suxali Senegal : "A Thiès, les militants de l’Apr ne sont pas assez ouverts"

news-details
THIES

Pour bon nombre d’alliés du pouvoir à Thiès, le parti du président de la République est à pointer du doigt dans les différents problèmes que rencontre sa coalition, Benno Bokk Yakaar. Certains membres de partis, mouvements et autres structures de soutien au chef de l’Etat dans la capitale du rail, estiment que les militants de l’Apr ne sont pas assez ouverts à une dynamique d’ensemble. C’est le cas du président du mouvement « And Suuxali Sénégal » (ASS), pour qui le problème à Thiès « est que la coalition BBY est minée par des clans qui viennent des militants de l’APR. » Habib Niang dénonce : « Nous avons un problème avec ceux de l’Apr. Ils doivent apprendre à nous respecter dans l’intérêt de tout le monde. »

Face à ces impairs répétitifs et ce qu’il assimile à un manque de considération, Habib Niang et son mouvement ont annoncé leur participation aux locales prochaines. Justement le leader du mouvement Suuxali Sénégal milite pour la tenue des élections locales à date échue. Selon lui, « Un report entrainerait un véritable gâchis pour tous les efforts consentis par les uns et les autres qui ambitionnent de se présenter dans leur localité respective. »

Habib Niang déclare qu’il compte demander la voix des Thiessois notamment pour diriger la commune d’arrondissement Nord, aujourd’hui entre les mains de l’opposition (dirigée par Rewmi d’Idrissa Seck).

A ses yeux, dans la commune de Thiès nord, les défis sont nombreux. Ils ont pour nom : absence d’électricité dans certains quartiers, défaut d’infrastructures de bases comme les postes et cases de santé, voirie défectueuse et insécurité.

Pour arriver à ses fins, Habib Niang brandit ses oeuvres dans le social. A l’actif de son mouvement, plaide-t-il, des bourses de formation pour des étudiants thiessois, des personnes enrôlées dans la couverture maladie universelle, pour les femmes, des formations pour faire fructifier les activités génératrices de revenus, etc.
Sera-ce suffisant pour convaincre les électeurs ? Rien n’est moins sûr. En attendant les échéances de décembre 2019, « And suuxali sénégal veut se massifier dans la capitale du rail.

Vous pouvez réagir à cet article