image

RETOUR SUR LES LIEUX DU CRIME

image

Hier dimanche, le chirurgien-dentiste Falla Paye a tué ses trois enfants avant de se donner la mort. Les faits se sont déroulés à Sacré-Cœur. En effet, les premiers éléments de l’enquête renseignent que le médecin s’est ouvert une veine de son bras dans un bureau de consultation de son cabinet médical. Il a été retrouvé gisant dans une mare de sang, près d’une table sur laquelle était posé un cendrier avec une dizaine de mégots de cigarettes.

À côté de lui, ses trois enfants (deux filles et un garçon), âgés de 8, 11 et 13 ans, étaient retrouvés morts allongés côte à côte dans une salle de la clinique. Il faut dire qu’il n’y avait aucune trace de violence ou encore de blessures récentes sur le corps des enfants. Ils sont empoisonnés avec une substance toxique qu’ils ont bue ou qu’on leur a injectée. Notre source indique également que le dentiste se serait suicidé suite à une décision du tribunal ordonnant que la garde provisoire des enfants soit confiée à leur maman.

Inconsolable, le vigile raconte…


Au lendemain des faits, l’équipe de Emedia.sn s’est rendue sur les lieux du drame. Sur place, nous avons retrouvé le sieur Ibou. Vigile de son état, il est revenu difficilement sur le drame qui s’est passé dans l’immeuble où il travaille. « Je ne sais même pas ce que je dois dire. Je l’ai vu le samedi matin vers les coups de 10 heures. Après il n’est pas ressorti. Et vers 22 heures, sa femme est venue ici pour me demander s’il était-là. Elle est montée toquer à la porte et personne n’a réagi. Elle m’a dit qu’il y’a personne avant de repartir. Le dimanche c’est-à-dire le lendemain, mon patron m’a appelé me disant qu’ils ont trouvé la porte fermée.

Quand ils ont ouvert, ils l’ont retrouvé mort avec ses enfants », a dit le vigile les larmes aux yeux. Poursuivant, il a confié que le médecin avait l’habitude de rentrer tôt les samedis, mais le jour des faits, dit-il, il ne l’a pas vu ressortir. Sur une question de savoir ce qu’il retient de l’homme, il a confié que : « ce que je peux dire, c’est que c’était vraiment quelqu’un de bien. Il me vouait un énorme respect. Il a quelques fois des colis et quand il vient je lui remets. Il me donnait également des choses que je dois remettre à des gens qui viennent ici. Vraiment c’était un homme bien ».

Mouhamed Diallo, prothésiste dentaire : « Je ne comprends pas parce qu’il aimait trop ses enfants »
Le prothésiste dentaire retrouvé sur les lieux a abondé dans le même sens que le vigile. Selon Mouhamed Diallo, il a commencé à travailler avec Falla Paye depuis 2011 et que c’est un homme bien. « C’est une affaire triste qui a vraiment surpris tout le monde. J’ai commencé à travailler avec lui depuis 2011, mais c’était vraiment quelqu’un de bien. Il me respecte beaucoup. Je peux dire également que c’est vraiment quelqu’un qui aimait ses enfants. Par exemple, il arrivait qu’il arrête son travail pour ses enfants. Parfois quand je venais à son bureau, il me faisait attendre le temps d’aller récupérer ses enfants à l’école Sacré-Cœur.

Je ne sais pas les raisons qui l’ont poussé à commettre un tel acte, mais c’est vraiment triste », a indiqué le prothésiste dentaire. Poursuivant, il a soutenu que c’est son patron qui l’a appelé pour lui demander s’il était au courant de ce que le Docteur Falla Paye a fait. « J’ai été vraiment choqué. D’ailleurs, je n’ai pas dormi toute la nuit d’hier et j’ai même des maux de tête. Je l’ai vu pour la dernière fois le jeudi passé. Ses enfants étaient sur les lieux ce jour-là. C’est vraiment dur », a-t-il aussi dit.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (photos)

8 novembre 2021