« Histoire générale du Sénégal » : Les cinq premiers volumes publiés la semaine prochaine

news-details
Culture

Les cinq (5) premiers volumes du projet d’écriture de « L’histoire générale du Sénégal : Les origines à nos jours », seront publiés la semaine prochaine. La précision est faite par le ministre de la Culture et de Communication, Abdoulaye Diop. La nouvelle autorité de tutelle, qui a pris le relai des mains d’Abdou Latif Coulibaly, mardi dernier, s’exprimait en marge de la leçon inaugurale du recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Pr Ibrahima Thioub, ce jeudi, 18 avril, sur le thème « Les impacts des traites esclavagistes sur les sociétés africaines ». Une conférence publique qui s’est déroulée à l’auditorium du Musée des civilisations noires (MCN).

« En ce premier jour de contact avec la famille de la Culture et de la Communication, il est donc heureux, dès ma prise de fonction, que je me retrouve dans le feu de l’action avec une communauté dont l’inventivité, la créativité et la communication sont les marques de fabrique, dit-il. L’émergence que constitue la pierre angulaire de l’action du président de la République a plus que jamais besoin du binôme : Culture et Communication pour cultiver le culte de l’émergence. »

Dans cette perspective, indique Thioub « il est impératif de convoquer la culture et son corollaire la communication. La culture de l’émergence se fera d’abord et avant tout dans la tête des hommes. Les plus jeunes doivent comprendre que le courage, ce n’est pas de risquer sa vie dans la Méditerranée ou d’accepter l’esclavage en Libye mais plutôt l’audace de transformer son quotidien par le travail, la discipline et le respect de la chose publique. »

Aussi, selon le Pr Thioub, « la Culture, qui est partie intégrante de la politique, doit, en conséquence, explorer au plus profond de nous-mêmes notre passé, notre présent et aider à donner sens au futur que nous voulons absolument radieux. Mais, nous ne pouvons pas construire un pays si nous ne connaissons pas son histoire. C’est la raison pour laquelle le président de la République a pris la décision d’appuyer jusqu’à son aboutissement le projet d’écriture de l’histoire générale du Sénégal : Les origines à nos jours et dont les cinq (5) premiers volumes seront dans la semaine à venir. »

« Connaître notre histoire est donc un point de passage obligé pour comprendre notre présent et envisager notre futur avec sérénité », appuie Abdoulaye Diop.

Vous pouvez réagir à cet article