Homélie de l’Abbé Thiaw : « Sentir l’homme »

news-details
Ascension

Les fidèles chrétiens fêtent l’Ascension, ce jeudi, 30 mai. Célébrée quarante jours à partir de Pâques, elle marque la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa résurrection, son élévation au ciel. La célébration coïncide, cette année, avec le ramadan musulman.

Dans son homélie prononcée à la Cathédrale de Dakar à l’occasion, l’Abbé Augustin Thiaw, le Secrétaire de la conférence Evêques du Sénégal, a beaucoup insisté sur la nécessité de vivre ensemble et la solidarité envers les personnes démunies quelle que soit leur appartenance religieuse. « Nous découvrons ainsi dans ce départ de Jésus toute notre vocation en tant que communauté chrétienne, indique-t-il. A nous aujourd’hui, il est donné d’être témoins de cette grâce de l’action de Dieu en faveur du monde entier, de l’humanité. Soyons ces hommes et ces femmes qui sont brûlés au feu de l’amour de Dieu. C’est aux confins de l’humanité, dans tous ses recoins que Jésus nous envoie. C’est là que nous sommes attendus, que nous serons pleinement nous-mêmes comme des disciples pleinement assoiffés d’accomplir la volonté de leur Maître. Et en cela, il ne s’agit pas essentiellement d’une question de distance à parcourir ni d’une large surface à occuper encore moins d’un grand nombre à conquérir autrement dit peu importe qu’on soit de la majorité ou de la minorité, qu’on soit 95% ou 5%, l’essentiel ne demeure pas là. »

Il s’agit plutôt, souligne-t-il, « d’aller et de trouver l’homme et de tout homme dans ses profondeurs les plus intimes, dans ses préoccupations les plus sérieuses pour l’aimer, l’assister, lui redonner confiance et espoir en lui faisant sentir la proximité de Dieu. Si on est présent et qu’on ne sent pas l’homme, ce n’est pas la peine. »

Vous pouvez réagir à cet article