IBRAHIMA KANE : « LES TRANSPORTS AÉRIENS NE SONT PAS SOURCE DE PROPAGATION DU VIRUS »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Avec la 2e vague annoncée du Coronavirus, nombreux sont ceux qui craignent une nouvelle fermeture de l’espace aérien. Le Directeur général d’Air Sénégal, Ibrahima Kane les rassure. Selon lui, le secteur arien a plus des mesures strictes par rapport au virus. L’invité, du dernier numéro du JDD de l’année, note que les autorités étatiques de même que les compagnies aériennes ont beaucoup appris de la première vague. En terme clair, M. Kane, explique que l’expérience tirée de la première vague montre que les transports aériens ne sont, en aucun cas, source de propagation de la Covid-19. « Aujourd’hui, l’avion a donné confiance à toutes autorités dans le monde sur le fait que la contamination ne se fait pas dans les transports aériens, et que, s’il y a un facteur à contrôler, c’est le départ des passagers, pour qu’on ne transporte pas la maladie », a-t-il déclaré. Pour lui, en ces temps qui courent, l’avion reste le moyen de transport le plus sûr pour se prémunir de la contamination du virus. « Aujourd’hui, vous ne pouvez pas prendre l’avion si vous n’avez pas vos tests. Ce qui n’est pas le cas pour ceux qui prennent des voitures. En plus, l’air dans l’avion est filtrée toutes les trois minutes. Les filtres que nous avons dans les avions sont les mêmes que ceux dans les blocs opératoires. Ce qui veut dire que nos passagers sont dans un environnement ultra sécurisé. Nos avions sont nettoyés et désinfectés régulièrement », assure Kane.

Quid de la confiance que les passagers ont d’Air Senegal ? M. Kane révèle qu’elle est ’’totale’’. « Nous avons démarré Paris en février 2019, en janvier 2020, nous étions numéro 1 sur cette ligne. Ce n’est pas notre travail uniquement. Si on arrive à ce niveau, c’est que, d’abord, nos passagers choisissent de nous faire confiance. Ils nous ont accompagné pendant toute cette période. Ils ont tous témoigné qu’Air Senegal a fait des rapatriements sans appliquer des surcoûts, parce que nous sommes dans la difficulté. Ils nous font confiance et nous aussi, nous comptons sur eux », déclare M. Kane.

Vous pouvez réagir à cet article