IBRAHIMA SANE, ATTEINT AU BRAS ET À L’ABDOMEN, REMBOBINE LE FILM DES ÉVÈNEMENTS

news-details
SERIE DE MANIFESTATIONS

Ibrahima Sané, 22 ans, fait partie des 590 blessés enregistrés lors de la série de manifestations suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Le jeune homme a été atteint à deux reprises, au bras et à l’abdomen. Le mécanicien a été admis au centre hospitalier régional de Tambacounda.

"Les faits se sont produits dans la matinée du samedi, lorsque nous avons décidé de manifester contre l’arrestation de notre leader, narre-t-il, interrogé par L’Obs. C’est ainsi que nous nous sommes rendus dans les locaux de la Brigade de Gendarmerie pour interpeller les gendarmes. Malheureusement, cela a dégénéré : certains ont commencé à saccager et même à brûler les locaux de la Brigade. Nous avons tenté de les calmer, en vain. C’est ainsi qu’un renfort de l’Armée, à bord de chars de combat, est venu pour intervenir. Un des éléments a braqué son arme sur moi, et a tiré. Il m’a atteint au bras droit. J’ai tenté de prendre la fuite mais je ne pouvais pas parce que j’avais des vertiges à ce moment. Il a encore tiré une deuxième fois, m’atteignant à l’abdomen. C’est ainsi que je suis tombé avant d’être évacué d’abord au poste de santé de Diaobé, puis à Vélingara, ensuite au Centre hospitalier régional de Tambacounda. J’ai subi deux interventions chirurgicales."

Dans son message, le chef de l’État, Macky Sall, a promis que les blessés seront pris en charge.

Vous pouvez réagir à cet article