image

« IL FAUT SE CALMER »

image

Kaba Diawara, le coach guinéen, ne crache pas sur le match nul, 0-0, obtenu face au Sénégal, dans le derby entre pays voisins du groupe B, livré ce vendredi, au stade Kouekong de Bafoussam, comptant pour la 2e journée de la phase de poules de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021. Lors du point de presse d’après-match, il a, toutefois, demandé à ses joueurs de se calmer pour préparer le Zimbabwe, leur dernier adversaire dans la phase de poules.

SATISFAIT DU RÉSULTAT
« Oui et non. Lors de la première période, ce n’était pas mal. Ils ont respecté les consignes c’est-à-dire jouer haut et essayer d’agresser cette équipe sénégalaise ; on a bien fait par moment. On était venu pour prendre les trois points mais vu la physionomie du match surtout en deuxième période on a vu une équipe du Sénégal qui a poussé et s’est réveillée alors que nous on a plutôt joué mieux en première période. On va dire qu’on a eu chacun sa période et voilà, le 0-0 sanctionne ce match. La CAN a commencé pour nous au stage de Rwanda en fait et on est dans la construction parce qu’on a une équipe jeune. Là maintenant, le fait d’affronter une des meilleures équipes du continent, c’était un gros match, et je pense que les garçons ont bien répondu. On a joué mieux en première période. On s’est fait peur, par ailleurs, en deuxième mi-temps. Donc voilà, on prend un point et ce n’est pas mal car on va continuer d’avancer. »

SYSTÈME DE JEU GUINÉEN
« Pour moi, ce qui compte c’est l’animation, et non le système de jeu. On peut penser que si on joue avec trois défenseurs voire 5, on ne va pas attaquer. Mais vous le voyez, on arrive à se créer des occasions dangereuses. Après, c’est l’efficacité des garçons qui peut faire la différence. On a eu une très belle occasion en fin de première période, on aurait pu prendre l’avantage mais on ne l’a pas fait. On connaît nos axes de progression et sur les deux matches on n’a pas pris de buts donc on peut avoir un début de satisfaction. Je dis un début parce que le jeu n’est jamais parfait. On a des garçons jeunes et il faut se mettre au niveau de la compétition. Nous, on est là pour aller le plus loin possible, du moment qu’on a fait deux matches avec 4 points au compteur. Aujourd’hui c’était vraiment un test face à la meilleure équipe du continent. Je pense que mes garçons ont montré un beau visage. Il reste un match face au Zimbabwe et si on arrive à sortir de cette poule, on verra contre qui on va faire face. »

NIVEAU DE L’ÉQUIPE
« Ce n’est pas parce qu’on a fait match nul et qu’on a quatre points qu’on va faire le malin. Mais, je le répète, on est en reconstruction. Si on prend l’effectif qu’on a aligné ce soir, il y a des garçons qui sont simplement qu’à leur deuxième match de CAN alors que le Sénégal, on sait qu’il a des finalistes de la dernière CAN et des garçons qui se connaissent depuis des années. Nous, on est en reconstruction. On est une équipe jeune donc on ne peut pas encore dire qu’on a le niveau du Sénégal ou alors qu’on peut viser les demi-finales. On est là, on travaille et on progresse match après match. On a montré un beau visage aujourd’hui mais il n’y a pas d’objectif précis. On vit presqu’au jour le jour et là, il va falloir calmer tout le monde. Parce qu’au niveau des vestiaires, ça commence à chanter de même qu’au pays. Il faut se calmer car il reste encore un match. Il faut soigner les blessés, voir ce qui se passe au niveau de la Covid et essayer d’amener la meilleure équipe contre le Zimbabwe.

SATISFAIT DU JEU
« A mesure que le match avançait, les choses devenaient difficiles. On a fait des changements pour bloquer ce que le coach Aliou faisait et finalement ça à marcher dans l’ensemble donc nous on est une équipe très jeune et on apprend. Là je pense que les leçons commencent à entrer. Lors du premier match on a fait de grosses erreurs défensives ; là on a fait moins d’erreurs. Après il faut essayer d’être un plus efficace mais en prenant le point aujourd’hui il ne faut pas faire le malin. On va s’en contenter car on a quatre points et on va travailler pour le prochain match. »

ÉCHEC DU SÉNÉGAL
« En fait le match, ce n’était pas moi contre Aliou ou Naby contre Sadio. Mais, on peut dire qu’avec un match nul et une victoire, on est content parce qu’on revient d’une phase de qualification à la Coupe du Monde où on a eu zéro victoire. En jouant contre le Sénégal qui est une grosse équipe c’était un peu particulier plus la dimension derby. Donc oui, on peut dire globalement sur ces deux matches qu’on est satisfait. Mais, ce n’est pas fini, il faut bien préparer le dernier pour essayer de passer à une étape supérieure ».

De nos envoyés spéciaux à Bafoussam

15 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article