"IL SE PRENAIT POUR UN DEMI-DIEU", SES ANCIENS COLLABORATEURS SE LÂCHENT

news-details
Chute d’Alpha Condé

Après sa déchéance, intervenue le 5 septembre dernier, à la suite d’un coup d’État, l’on constate que le mode de gouvernance d’Alpha Condé exaspérait ses plus proches collaborateurs. Certains, sous couvert d’anonymat, n’hésitent pas à le critiquer sévèrement et même à le railler dans les colonnes de Jeune Afrique.

« Après sa réélection, fin 2020, le chef de l’État s’est pris pour un demi-dieu, décrit un conseiller de l’ancienne équipe gouvernementale. Il a récupéré les attributions du Premier ministre, coupé les budgets des départements ministériels et renforcé en parallèle le budget de la présidence. Depuis le mois de janvier, le pays est bloqué. »

« On ne pouvait pas travailler, c’était très compliqué », éructe une autre source citée par l’hebdomadaire, qui décrit un président « acariâtre » qui n’écoutait rien ni personne. « Même pour déplacer un stylo, on avait besoin de l’autorisation du chef », ironise-t-il.

L’ancien Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana aurait même plusieurs fois voulu démissionner à cause de cette du attitude du Président déchu.

Vous pouvez réagir à cet article