IMAGES - LA POLICE DÉPLOIE LA GRANDE ARTILLERIE AUTOUR DU CAMP PÉNAL

news-details
MARCHE DU COLLECTIF ÑOO LANK

Même si la manifestation du Collectif "Ñoo lank"prévue cet après-midi est autorisée, la Police a déployé les gros moyens pour sécuriser les lieux de l’itinéraire inédit, dans les allées qui vont de l’échangeur de la foire au rond-point de liberté 6.

L’objectif derrière le choix de cet itinéraire, pour les organisateurs, c’est de rendre hommage et de manifester un soutien à Guy Marius Sagna, incarcéré à la prison du Camp pénal de Liberté 6, qui se trouve justement sur cette voie. En attendant le début de la manifestation, les forces de l’ordre ont très tôt pris d’assaut la zone de la prison, qui est quadrillée avec un impressionnant dispositif sécuritaire.

Des centaines de barrières, des camions blindées à la devanture de la prison, mais également dans les intersections aux alentours ou encore des éléments du Groupement mobile d’intervention( GMI) armés jusqu’aux dents constituent le décor particulier auquel les riverains ont droit, ce vendredi.

En prison depuis 88 jours, l’activiste Guy Marius Sagna pourrait bénéficier d’une liberté provisoire incessamment selon les informations obtenues par Emedia, ce d’autant plus que le Procureur ne s’opposerait plus à sa sortie de prison.

La balle semble désormais dans le camp de ses avocats, Me Moussa Sarr et Me El Hadji Amadou Sall, qui ne devraient sans doute pas tarder à introduire une nouvelle demande de liberté provisoire, après que les précédentes avaient été systématiquement rejetées, même si les huit autres membres du collectif "Ñoo lank" avec lesquels il avait été arrêté, ont tous été libérés par la suite.

Guy Marius Sagna a été arrêté, le 29 novembre 2019, devant les grilles de la Présidence de la République, avenue Roume, lors d’une manifestation contre la hausse du prix de l’électricité.

Vous pouvez réagir à cet article