IMAGES - LAMINE DIACK RETROUVE LA CHALEUR FAMILIALE

news-details
ACTUALITÉ

Lamine Diack, ancien Président de l’IAAF, savoure des instants de bonheur familial, ici avec une de ses filles, Latifa. Cette chaleur lui manquait tant. Rentré hier, après une main levée sur la restriction de ses mouvements, le Président Diack retrouve son pays, ses proches et ses nombreux amis, soulagés de l’issue judiciaire qui lui a permis de humer la liberté.

Jugé coupable en juin 2020, en première instance, de corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment d’argent en bande organisée, le Sénégalais avait été condamné à une peine d’emprisonnement de 4 ans dont 2 ans avec sursis.

Lamine Diack, âgé de 87 ans, était assigné en résidence surveillée depuis plus de 5 ans en France. En effet, c’est en novembre 2015 qu’il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter la France. Il a finalement pu bénéficier d’une liberté conditionnelle après le paiement de l’amende de 500 000 euros (environ 327 millions F CFA), le 17 avril dernier, par le Jaraaf de Dakar, club dont il fit partie des premiers dirigeants. L’actuel président du club, l’ancien international de football, Cheikh Seck, avait, dans la foulée, contacté l’avocat Me Simon Ndiaye, qui annonçait espérer la libération de son client avant la Korité. Désormais chose faite.

L’ancien président de l’IAAF est finalement arrivé hier à Dakar, après plusieurs reports. À son arrivée, il a été accueilli comme il le souhaitait, dans une grande sobriété, avec ses filles, dont l’aînée Mame Fatou Diack, un de ses fils "Commandant" Diack, le président du Jaraaf, Cheikh Seck et le Directeur de cabinet du ministre des Sports.

- 

- 

Vous pouvez réagir à cet article