IMAGES - LE NAVIRE AMÉRICAIN USS HERSHELL WILLIAM EST À DAKAR

news-details
Mission humanitaire et sécuritaire

Son nom, c’est Uss Hershell Williams. Dédié à l’Afrique, ce navire américain, parti de l’Etat de Géorgie au mois de juillet dernier, est actuellement stationné sur les côtes sénégalaises. Uss Hershell Williams a une mission humanitaire mais également de sécurité. L’Etat américain qui l’a entièrement financé l’a dédié à ses partenaires africains, dont le Sénégal.

D’une longueur de 220 mètres pour 80 mètres de hauteur, ce navire, qui pèse 70 000 tonnes, est mis en service depuis mars 2020. L’équipage de base est composé de 110 personnes. Parmi ces agents, il y a le personnel de santé, des sapeurs-pompiers, le commandement et les jeunes officiers du navire.

Du haut du navire, un large tarmac qui peut accueillir des hélicoptères. C’est sur cette même espace qu’une cabine est érigée pour des soins sanitaires. Le bloc est même opérationnel pour des opérations chirurgicales. Selon le commandant, Michel Concannon, le navire à de multiples fonctions.

« C’est un bateau uniquement américain. La configuration a été mise sur les objectifs visés. Un bateau entièrement financé par l’État américain. Il a la capacité d’attirer des hélicoptères et de petits avions. C’est également un bateau militaire qui peut participer à la lutte contre le terrorisme », a déclaré M. Concannon à Emedia.sn. Selon lui, le Sénégal et les Etats-Unis travaillent ensemble, depuis près de 60 ans, sur ces genres de coopération. C’est ce qui justifie la présence du navire à Dakar.

Cette coopération dans le domaine militaire et humanitaire, le chef de la division opération de la marine sénégalaise, capitaine de vaisseau, Ibrahima Sow le confirme. Selon lui, c’est un partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays. « C’est le premier bateau déplacé dans ce type de déploiement. Il y a beaucoup de missions, l’aide humanitaire, relief pour des catastrophes, des évacuations dans certaines situations. La marine sénégalaise est ouverte à la coopération avec les autres marines. Les menaces et les risques qui sont en mer sont des enjeux transnationaux et ne connaissent pas de frontières. Pour pouvoir faire face, de façon efficace, il est important pour toutes les marines de coopérer ensemble. C’est pourquoi nous sommes très ouverts au partenariat notamment avec les Américains. Nous allons travailler avec eux pour développer des capacités, d’échanger avec sur les façons d’opérer en mer pour pouvoir développer les capacités des unités de la marine sénégalaise », a déclaré Capitaine Sow. Selon lui, cette coopération avec la marine américaine est très large.

« Elle embrasse les cadres d’activité que nous conduisons à terre que des activités comme celles-ci où il y a des escales de navires qui passent et avec lesquels nos navires travaillent dans le cadre d’échanges. Ils viennent s’inspirer de nos modes d’opérations. Nous nous inspirons et on apprend d’eux. Ensemble, nous pourrons faire face aux problèmes de sécurité maritime qui se posent dans le monde. Dans ces régions, que ce soit le golfe de Guinée au sud, il y a beaucoup de problèmes de sécurité qui se posent et ce sont des menaces et des risques sur lesquels la marine sénégalaise travaille pour anticiper. Donc il est bon de travailler avec des marines comme celles des États-Unis d’Amérique qui sont très en avance dans ce domaine. C’est ce que nous appelons, dans notre jargon, l’inter opérabilité. C’est-à-dire la capacité à opérer avec des navires et les moyens d’autres pays », précise Capitaine Ibrahima Sow

Vous pouvez réagir à cet article